HOMMAGE SOLENNEL DE LA NATION À BARA DIOUF LORS DE SA LEVÉE DU CORPS


HOMMAGE SOLENNEL DE LA NATION À BARA DIOUF LORS DE SA LEVÉE DU CORPS
 Des hommes politiques, des journalistes,des acteurs culturels, entre autres personnalités ont rendu jeudi un ‘’ hommage solennel’’ au journaliste Bara Diouf qualifié de ‘’ figure importante’’ du Sénégal lors de sa levée du corps à la morgue de l’hôpital Principal de Dakar.

L’ancien directeur général du quotidien national Le Soleil, Bara Diouf, est décédé dans la nuit de mardi à mercredi à l’âge de 89 ans.
 
De l’actuel président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse en passant par le ministre de la Culture et de la communication Mbagnick Ndiaye, les anciens ministres socialistes , Djibo Kâ, Moustapha Kâ, journalistes, entre autres ont tenu à assister à la cérémonie.
 
La Chancellerie au complet, un détachement de l’armée a rendu les honneurs militaires au premier sénégalais qui a eu à diriger l’Agence de presse sénégalaise(APS).
 
Prononçant l’oraison funèbre, le ministre de la Culture et de la Communication a affirmé que Bara Diouf était une ‘’ immense personnalité’’.
 
Selon lui, l’ancien DG du quotidien Le soleil a été ‘’ un témoin, un acteur et un vigile’’ de notre histoire récente, ajoutant que Bara Diouf est ‘’ une figure importante’’ du pays et sa disparition une ‘’ immense perte pour le Sénégal et l’Afrique’’.
 
Lui emboîtant le pas, le communicateur traditionnel El Hadj Mansour Mbaye est revenu sur le parcours du journaliste.
 
Pour sa part Moustapha Niasse a rappelé que lui et le défunt ont créé Le Soleil à la demande de l’ancien président Léopold Sédar Senghor. 
 
‘’ Bara Diouf restera un grand homme. Un grand homme est parti. Je n’ai jamais vu Bara en colère. C’est un homme d’une grande intelligence et fertile en idée’’, a témoigné le président de l’Assemblée Nationale.
 
De son côté Ibrahima Ndiaye, neveu du défunt a invité les sénégalais à s’inspirer de l’exemple de Bara Diouf, en soutenant que ce dernier à travailler pour la nation. ‘’ Bara a travaillé pour la nation et la nation l’a honorée’’, a-t-il ajouté.
 
Bara Diouf a été inhumé en début de soirée au cimetière musulman de Yoff. Après ses études à Paris, il exerce d’abord au quotidien Le Monde avant de diriger, en 1960, l’Agence de presse sénégalaise (APS) créée le 2 avril 1959. En 1970, il prend la direction du quotidien national Le Soleil.
Jeudi 8 Septembre 2016
Dakar actu




1.Posté par KOUPELA Sidiki le 08/09/2016 22:11
Mais mon " mathioudo " Serere Mbagnick NDIAYE a Lu laborious emet l Orbison fine re que SES Services OU le DG Cheikh Thiam du Soleil Lui ont prepare .
On doit l autoriserai a parler Serere Vu SES grosses lacunes en Francais .
They Mbogni !

2.Posté par Jambur le 09/09/2016 00:48
Incontestablement il avait une belle plume, mais une plume partisane et dithyrambique. Abdou Diouf a perdu le pouvoir parce que Bara Diouf parlait de lui et du Senegal comme si Tout allait tres bien. Sud Communication a vu le jour parceque Bara Diouf voulait utiliser les jeunes talents(Babacar Toure, Ndiaga Sylla, Ibrahima Fall, et Sidy Gaye) a des fins politiques. Quand ils avaient refuse, il a voulu les affecter dans les regions cause de leur demission collective.
Repose en paix Bara. Puisse les jeunes journalistes te lisent souvent pour la forme et non le contenu. Tu restes neamoins la plus belle plume journalistique que notre pays ait connu.
Jambur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :