HOMMAGE A BOCAR OUMAR SALL


HOMMAGE A BOCAR OUMAR SALL
Aujourd’hui nous pleurons ce grand camarade qui fut des nôtres, qui goûta au charme des steppes à épineux parce qu’il naquit en leur sein, mais qui se plut parmi les forêts naturelles de Casamance et qui fut des bâtisseurs de cathédrales forestières, ces hautes futaies de teck et de gmelina des Bayottes, de Bissine et des Calounayes qu’il eut à aménager et gérer mais que les turbulences humaines n’ont pas permis de se déployer dans leurs entières et vertes splendeurs.
Il a absorbé les canons des sciences forestières dans deux pays qui en sont les meilleurs détenteurs, dans les écoles forestières de France et du Québec.  Et alors il s’en retourna chez nous parmi les espoirs frémissants et les défis superbes.
Et voici qu’après une brillante carrière toute forestière il dut s’en retourner parmi les chaumes jaunâtres du Diéri, les généreuses frondaisons des gonakiers et les vertes coulées rizicoles de la vallée. Avec le handicap de l’âge et les aléas de santé, il prit sa part dans le  combat éminent de l’autosuffisance en riz avec la même foi, le même engagement que le fit en Casamance le planteur de teck, de gmélina et d’eucalyptus ou que le fit à Dakar en tant que Directeur des Eaux et Forêts, le manageur souriant d’hommes et de faits, qui pilota le vaisseau forestier d’Avril 1974 à Décembre 2013.
Il nous a quittés dans la force de ses convictions et de sa foi, en cette première décade du saint mois de Ramadan où les Anges sont souriants et généreux, où la miséricorde est en phase lumineuse de pleine lune, ce qui nous fait penser que là-bas Dieu le recevra en son droit côté, parmi les heureux et qu’il lui rendra aussi son durable sourire dans la béatitude de ceux qu’il sauve.
Les camarades de Bocar, ses compagnons comme ses proches administrés témoignent du courage, de la ténacité, de la générosité et de la sagesse de cet homme-là, de ce superbe père de famille qui s’en va aujourd’hui.  Nous prions pour le repos de son âme dans un optimisme confiant et pour que Dieu garde un regard de douce miséricorde et étende son bras protecteur et pourvoyeur sur la famille de Bocar Sall. 
QU’IL REPOSE EN PAIX PAR LE SAINT RAMADAN.
(Prières orales en arabe et Ouolof: Oh ! Mon Dieu ! Je t’invoque comme tu m’as ordonné. Réponds-moi comme tu m’as promis. Oh mon Dieu, j’implore un peu de ton abondance, malgré mon besoin pressant. Par Ta  richesse éternelle, tu te passes de cette abondance tant convoitée par moi, et cela pour toi est facile.  Accorde moi cette faveur, car Tu es capable de tout, ainsi soit-il Oh ! Seigneur des mondes ! Fais que sur le Sénégal règnent la Paix et l’Abondance et accorde ton pardon à Bocar Oumar Sall et accueille-le en ton plus haut paradis)
EL HADJI MBARA SENE
Ancien Directeur des Eaux, Forêts, Chasses et Conservations des Sols.
Jeudi 16 Juin 2016
Dakaractu




1.Posté par MADINE le 17/06/2016 12:39
Bocar Oumar SALL, un homme au grand coeur

Je l'ai connu vers les années 2000 accompagnant d'autres militants de son parti d'alors en tournée à travers le département de Podor. Ce qui m'a fasciné le plus sur l'homme malgré son âge avancé (il était déjà à la retraite), c'est qu'il savait animer et rendre gaie pour faire oublier à ses compagnons les tracasseries des pistes de la zone sylvo-pastorale ou des longues attentes.
Bocar Oumar SALL était toujours de bonne humeur. Personne ne me dire l'avoir vu se fâcher quelques fois. A la SAED où il terminera sa vie active, l'homme passe inaperçu et donne toute considération aux agents qu'il rencontre dans les couloirs.
Moi, je lui doit reconnaissance d'un geste qu'il a fait à mon endroit au Salon de l'Agriculture de Paris (2014) demandant au DG et au DGA de la SAED de me venir en aide alors que j'e traversais une période difficile suite à une mésaventure que je voulais cacher. C'est lui qui a eu vent de celle-ci pour déclencher sans que je ne sois au courant une action combinée avec mes 2 supérieurs. Je n’oublierai jamais.
Hier à son enterrement à Guédé-village, les témoignages sur l'homme ont été unanimes. Bocar Oumar Sall était quelqu'un de bien.
Dieu l'accueille en son paradis céleste. AMEN



Dans la même rubrique :