HÉLÈNE TINE : " L'Assemblée a déçu... Elle est vassalisée... Le député doit être au cœur du processus avant la signature des contrats d'exploitation du pétrole '


'' Je confirme notre adhésion à Manko Taxawu Sénégal....pour aller vers une assemblée de rupture ''...Ainsi  a parlé Hélène Tine, députée de la douzième législature. L'invitée du '' Grand Jury est d'avis que l'hémicycle '' a déçu et que son adhésion à la nouvelle dynamique de l'opposition est une manière pour elle de faire face à la situation de '' vassalisation de l'Assemblée nationale par l'exécutif. '' 
Cette vassalisation, dénonce la Thiessoise, a fait de l'Assemblée '' une caisse de résonance de l'exécutif '' ...Un exécutif qui a fini par lui conférer '' un visage hideux ''. 

Elle invitera les Sénégalais à éviter de donner vie à '' un parlement monocolore '' qui est, dit-elle,  '' un danger pour le Sénégal ''. La treizième  législature, poursuit Hélène Tine, devra inscrire la transparence et l'éthique dans la gouvernance.

Celle qui se prévaut d'avoir choisi de jouer le rôle de sentinelle et d'alerte, cause pour laquelle elle a démissionné de son poste de deuxième vice-président de commission en octobre 2013, confie que '' le constat est qu'en réalité, nous avons raté une opportunité de remettre les choses à l'endroit. '' Elle se refusera la responsabilité " d'endosser une treizième législature qui va renforcer cette vassalisation.''

Hélène Tine de regretter par ailleurs, le mode de scrutin majoritaire par lequel 105 députés sont nommés. Il s'agit, selon elle, " d'un scrutin inique. ''

Hélène Tine dénoncera les contrats de concession à foison signés par l'État du Sénégal à l'insu des députés. Elle fera allusion à celui qui aurait donné à Total une exploitation de 45 ans de nos ressources pétrolières. Pour elle, '' le Parlement devrait être au cœur du processus avant la signature... ''
Dimanche 14 Mai 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :