HCCT : l’UCS va saisir le ministère de l’Intérieur pour l’invalidation d’une liste parallèle issue de ses rangs


HCCT : l’UCS va saisir le ministère de l’Intérieur pour l’invalidation d’une liste parallèle issue de ses rangs
L’Union centriste du Sénégal (UCS) va saisir le ministère de l’Intérieur pour l’invalidation de la liste parallèle d’un groupe dissident issu de ses rangs au motif qu’elle est incomplète, a déclaré à Ziguinchor (sud) Mamadou Lamine Dia, responsable communal des jeunes centristes.
 
Récemment, des responsables de l’Union centriste du Sénégal ont décidé de geler leurs activités au sein de cette formation dirigée par Abdoulaye Baldé et de présenter une liste parallèle lors de l’élection du Haut conseil des collectivités territoriales.
 
’’Nous avons décidé de geler nos activités au sein de l’UCS parce que nous sommes persuadés que la politique que nous menons, n’est pas destinée à la promotion d’un parti encore moins d’une personne’’, avait justifié Dr Georges Mansaly, troisième adjoint au maire de Ziguinchor.
 
M. Mansaly et ses camarades dissidents ont mis en place la Coalition pour l’émergence du département de Ziguinchor, pour obtenir le poste de conseiller du département au HCCT. La sixième adjointe au maire de Ziguinchor, Seynabou Sadio Ndiaye, a été investie dans cette liste.
 
‘’Nous demandons au ministère de l’Intérieur de déclarer tout bonnement cette liste irrecevable parce qu’elle est incomplète’’, a indiqué le jeune responsable de l’UCS.
 
Devant des journalistes, il a indiqué que des personnes ont été investies sur cette liste dissidente ‘’sans que leur consentement n’ait été recueilli’’.
 
En effet, deux personnes investies sur la liste dissidente de la coalition pour l’émergence du département de Ziguinchor ont finalement ‘’fait volte-face’’ pour rester dans les rangs de l’UCS. ‘’C’est une liste incomplète parce que parmi les investis, il y a deux personnes qui sont toujours dans les rangs de l’UCS. Nous allons saisir les autorités pour son invalidation’’, a insisté Mamadou Lamine Dia.
 
Les jeunes centristes ont par ailleurs demandé au comité exécutif national de l’UCS ‘’d’exclure ces frondeurs et de les démettre des postes de responsabilités qu’ils occupent à la mairie au nom du parti’’ dirigé par Abdoulaye Baldé.
Samedi 20 Août 2016
Dakaractu




1.Posté par banéto le 21/08/2016 10:44
ce parti se réjouissait de la défection de l'afp de zig voilà qu'il connaît les mêmes problèmes. celui qui n'a pas traversé l'autre rive ne se moque pas de celui qui se noit



Dans la même rubrique :