DAKARACTU.COM

HAUSSE PROCHAINE DU PRIX DE LA VIANDE : Cependant, le président des professionnels du bétail et de la viande, Doudou Fall rassure...


HAUSSE PROCHAINE DU PRIX DE LA VIANDE : Cependant, le président des professionnels du bétail et de la viande, Doudou Fall rassure...
Le prix de la viande va connaître dans les prochains jours, une hausse.Cette augmentation de l'une des denrées alimentaires les plus prisées au Sénégal n'est du bon vouloir ni des autorités étatiques, encore moins celui des professionnels de la dite filière.
L'explication, selon le président de l'Association nationale des professionnels du bétail et de la viande ( ANPROBVS) et par ailleurs Administrateur à la Société de gestion des abattoirs du Sénégal, Mamadou Doudou Fall, serait liée à la hausse cyclique que connaît le secteur à pareille époque. Le prix du kilogramme de viande à la cheville qui oscille entre 1800 francs cfa et 2000 francs cfa va passer ainsi à 2200 francs cfa.
Pour M. Fall la principale raison de cette hausse réside en la survenue de la période de soudure qui prend fin aux alentours de la mi- août. Le président des professionnels du bétail et de la viande, écarte ainsi la thèse d'une pénurie de bétail et d'une perturbation dans l'approvisionnement en bovidés qui serait due au conflit du Nord Mali. Il a bien tenu à préciser : " Certaines craintes ont été relevées çà et là avec la crise du Mali qui a été de tout temps le point de chute
et la plaque tournante des ruminants de l'Afrique de l'ouest. Les statistiques établissent que 60% du bétail en circulation dans la sous- région transite par le Mali. Mais devant la crise, l'on n'est pas restés les bras croisés et la tendance a été inversée. Avec les éleveurs de la bande du nord Mali ( azawad ) qui ont trouvé refuge au Niger, en Algérie et en Mauritanie. Le Sénégal a aussi ouvert 6 corridors et tout cela a permis le passage normal et régulier du bétail. Le Sénégal s'en est du reste bien tiré avec aussi le centre du Mali qui achemine du bétail vers Kayes (région frontalière ) puis vers le Sénégal. C'est ainsi que nous avons aussi assuré en son temps les autorités sénégalaises sur le fait que le Sénégal n'allait pas connaitre une pénurie de mouton durant la tabaski dernière. Mieux, notre pays a pu même ravitailler d'autres pays de la sous- région comme la Gambie, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry".
Le vice- président de la Confédération de la filière bétail- viande de l'Afrique de l'ouest, Mamadou Doudou Fall s'est finalement voulu rassurant : " cette période de soudure sera convenablement gérée pour un approvisionnement correct du marché avec zéro perturbation." Il a aussi recommandé aux services compétents de l'État, un appui conséquent en aliment de bétail pour le maintien en bon état du cheptel.

Mohamed El Amin THIOUNE




Lundi 1 Avril 2013
Notez


Dans la même rubrique :