HAJJ : Doha dénonce les arrangements proposés par Ryad pour le transport des pèlerins


Les tensions entre le Qatar et l'Arabie saoudite à propos du transport des pèlerins à La Mecque sont montées d'un cran lundi, Doha qualifiant de "sans précédent" et "illogiques" les arrangements proposés par Ryad pour l'acheminement des Qataris. 

Dans une déclaration au ton vif, le ministère qatari des Affaires étrangères a dit sa surprise face à la décision de Ryad de restreindre le transport des pèlerins du Qatar aux seuls vols de la compagnie nationale saoudienne.

"Limiter le transfert des pèlerins du Qatar à la Saudi Arabian Airlines est sans précédent, illogique, surprenant et contrevient aux enseignements de l'islam", affirme le porte-parole du ministère, Ahmed ben Saïd Al-Rumaihi.

Il s'agit du second communiqué sur la question publié ce jour par les autorités du Qatar.

L'autorité de l'aviation civile au Qatar avait auparavant nié lundi avoir interdit à des avions saoudiens devant transporter des fidèles vers le pèlerinage de La Mecque d'atterrir à Doha, selon l'agence officielle qatarie QNA.

Dimanche, des médias d'Etat saoudiens avaient affirmé que Doha avait refusé l'atterrissage à ces avions affrétés par Ryad pour transporter les pèlerins du Qatar.

"Ces allégations sont sans fondement", a réagi une "source officielle" de l'Autorité qatarie de l'aviation civile.

Le Qatar et l'Arabie saoudite sont à couteaux tirés depuis le 5 juin, quand Ryad et plusieurs de ses alliés dont les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte ont rompu tout lien avec Doha.

Ces pays reprochent au petit émirat gazier de soutenir des groupes extrémistes et de s'être trop rapproché de l'Iran chiite, le grand rival du royaume saoudien sunnite.

La semaine dernière l'Arabie saoudite a annoncé avoir rouvert sa frontière terrestre avec le Qatar afin de laisser entrer les pèlerins qui veulent se rendre à La Mecque pour le hajj qui débute à la fin du mois.

Le royaume saoudien avait également annoncé qu'il enverrait des avions à ses frais pour transporter d'autres pèlerins du Qatar vers son territoire.

Ryad a interdit à la compagnie qatarie de survoler son territoire.

Plus de 1,8 million de fidèles ont pris part au hajj l'année dernière. Ce rituel est l'un des cinq piliers de l'islam que tout croyant est appelé à effectuer au moins une fois durant sa vie s'il en a les moyens.
Lundi 21 Août 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :