HABIB NDAO : ' En matière de détournement de deniers publics, il n'est pas pertinent de dire que je ne suis pas le seul '.


En réaction à la réponse de Khalifa Sall dans l'affaire de l'utilisation de la caisse d'avance de la mairie de Dakar, Habib Ndao de la structure politique '' Les Républicains Doomi Rewmi '' a choisi de s'offusquer  de ''  l'attitude de certains hommes politiques Sénégalais  qui , lorsqu'ils sont rattrapés par les affaires, invoquent l’immunité  politique ''.  Pour lui, Khalifa Sall n'a pas raison de se prévaloir de l'existence'' de cette pratique '' malsaine, date-t-elle  de Lamine Guèye pour se dédouaner. '' Il  faut savoir
 que la notion de bonne gouvernance est une  des notions exigibles non pas uniquement aux décideurs actuels, mais à toute personne qui aspire à diriger le Sénégal. À la justice de faire son travail et aux populations d'apprécier. La participation d'une frange de l'opposition à la conférence de presse du maire met à nu les faiblesses de celle-ci à porter la contradiction aux réalisations du Président Sall et à mobilser les Sénégalais dans leur plan de dénigrement des succès obtenus par le President dans la déclinaison de son programme économique. L'autre enseignement est que Khalifa, en y associant l'opposition, avoue avoir fauté et souhaiterait montrer aux sénégalais qu'il n'est pas seul et qu'il n' est pas non plus le seul à mal gérer ''.
Habib Ndao de rappeler que cette opposition, ''  malgré ses élucubrations n'a pas pu empêcher l'arrestation de Karim Wade''.
Mardi 7 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :