HABIB NDAO ( DG OQSF) : " Moussa Touré fut un ministre paresseux "


Moussa Touré, ancien ministre Sénégalais, en prend pour son grade pour avoir osé s'attaquer au Président Macky Sall. Après avoir essuyé la première salve tirée par El Malick Seck, voilà que c'est au tour de Habib Ndao d'ouvrir le feu : '' l'homme s'attaque régulièrement au Président Sall. Et ce, juste pour exister politiquement, alors qu'il ne vaut même pas l'ombre du ministre Amadou Bâ dans son domaine. '' Le responsable politique membre de '' Doomi Rewmi'' de se rappeler la paresse du ministre. '' En mai 1989 en ma qualité d'Officer* (fondé de pouvoirs ) d'une banque de la place, j' ai tenu avec Moussa Touré de nombreuses réunions relatives au * bridge financing * car notre institution  rattrapait ses errements en préfinançant  le MEFP pour apaiser les tensions de trésorerie de l'État du Sénégal à l'époque. Après ces séances de travail, je
 n'ai eu de cesse de le défendre auprès de mon DG de l'époque M, Nadeem Rahman qui était réticent et qui soutenait mordicus que Mr Touré était un  ministre paresseux. Avec du recul, j'ai su qu'il avait raison. On n'a vu aucune réforme ou initiative d'envergure du ministère  portant son empreinte, sauf quand il a voulu fiscaliser Sandaga. ''

Habib Ndao de confier que le Président Macky Sall, loin de lui ressembler,  a su transformer le MEFP en ministère de développement et non en ministère de commandement en y introduisant une plateforme de suivi des politiques publiques, la GAR (gestion accès sur les résultats), les contrats de performance, le PSD ( plan stratégique de développement )... Des  notions totalement inconnues sous le passage de Mr Moussa Touré. " 

Pour terminer, il choisira de mentionner cette souveraineté budgétaire, ce reprofilage de la dette publique accompagné d'un respect scrupuleux des critères de convergence de l'UEMOA, et ce maintien des déficits budgétaires à un niveau raisonnable, (gage d'un équilibre
macroéconomique dans un écosystème de bonne gouvernance qui permet de mobiliser facilement des ressources à des taux concessionnels) comme étant les preuves de cette thèse selon laquelle '' Macky ne boxe pas dans le même ring que lui..."
Mercredi 28 Juin 2017
Dakaractu




1.Posté par Mohamed le 28/06/2017 06:30
Reprochez ce que vous voulez à Moussa TOURE, mais pas la paresse. Aucun fonctionnaire de bonne foi ne vous suivra sur ce terrain. Si Moussa TOURE était paresseux, il ne resterait pas longtemps aux côtés de Mamoudou TOURE auprès de qui il a été successivement: directeur de Cabinet, Secrétaire général et Secrétaire d' Etat avant de passer ministre délégué auprès de Serigne Lamine DIOP qu'il remplacera au poste de ministre plein.



Dans la même rubrique :