Guinée : massacre du 28 septembre, fin de l’instruction


Guinée : massacre du 28 septembre, fin de l’instruction
En Guinée, les avocats des victimes du massacre du 28 septembre 2009, exigent l'inculpation du général Sékouba Konaté.
Il s’agit de l'ex-chef de la transition militaire.
157 personnes avaient été tuées et 109 femmes violées par des militaires ce jour-là lors de la répression d'un rassemblement de l'opposition guinéenne.
Les avocats étaient face à la presse mercredi après-midi à Conakry, suite à l'annonce mardi de la fin de l'information judiciaire concernant ce dossier par les trois juges d'instruction chargés de l'enquête.
Jeudi 9 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :