Guinée : Sékouba Konaté plaide coupable pour « trafic de devises » aux États-Unis (Jeune Afrique)

Commandant de la force africaine en attente de l'Union africaine, le général guinéen Sékouba Konaté a plaidé coupable pour une affaire de "trafic de devises" datant de 2013.


Guinée : Sékouba Konaté plaide coupable pour « trafic de devises » aux États-Unis (Jeune Afrique)
L’affaire remonte à juin 2013. Sékouba Konaté se rend à Washington en provenance d’Éthiopie. À son arrivée sur le sol américain, les douanes saisissent 64  770 dollars (61 000 euros) en liquide cachés dans son bagage. Selon le procureur, le commandant de la force en attente de l’Union africaine avait seulement déclaré détenir 10 000 dollars.

Inculpé en mai, le général guinéen qui a de la famille en Caroline du Nord a finalement décidé de plaidé coupable devant la Cour fédérale d’Alexandria dans l’État de Virginie pour « trafic de devises » et « déclarations mensongères », rapporte Reuters. Selon, Associated Press, lors d’une audition en amont de l’audience, le général Konaté avait déclaré qu’il n’avait pas compris les procédures douanières en raison de la barrière de la langue.

Que risque-t-il vraiment ?

Selon le département d’État américain, Konaté fait face à une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison. La sentence, attendue le 19 février, devrait être bien plus clémente. En effet, aux États,Unis, l’aveu de culpabilité permet d’ouvrir une négociation avec l’accusation (plea bargaining). Cette discussion peut aboutir à la réduction des chefs d’inculpation et à une « recommandation de clémence » adressée au juge.

Reuters affirme que lors de la négociations avec la justice américaine, il a été décidé que sur les 64 770 dollars saisis, 3 000 lui seraient rendus au titre d' »aide humanitaire ».

 
Mercredi 2 Décembre 2015
Jeune Afrique




Dans la même rubrique :
Bétenty, l'abattue

Bétenty, l'abattue - 27/04/2017