Guinée : Dalein Diallo soupçonne le pouvoir de hold-up électoral

Le chef de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, a nié en bloc les accusations de coup d’Etat portées contre lui par le pouvoir, avant d’accuser ce dernier d’agir de la sorte en vue de préparer un hold-up électoral.


Guinée : Dalein Diallo soupçonne le pouvoir de hold-up électoral
DAKARACTU.COM‘’Je ne suis dans aucune entreprise de déstabilisation du pouvoir en place’’, a notamment affirmé M. Diallo, au cours d’une conférence donnée vendredi à Kamsar (Nord de Conakry).
 
Visiblement très remonté par les accusations portées contre lui, il a martelé que son parti, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) est une formation politique républicaine qui se bat par des moyens légaux à travers l’organisation des marches pacifiques après avoir prévenu le pouvoir.
 
L’UFDG ‘’a les mains bien propres’’, a-t-il souligné avant d’ajouter qu’il ignore totalement les bases sur lesquelles le régime en place indexe son parti.
 
"Nous sommes tout le temps en train de protester contre les violations des droits de l’homme, contre l’absence de dialogue. C’est parce que nous sommes républicains. Nous maintenons notre position, et nous n’avons rien à nous reprocher", a-t-il affirmé avec force.
 
Au contraire, a-t-il accusé, " le gouvernement est en train de préparer une mascarade électorale et il prévient les manifestants pour les intimider en les accusant de vouloir déstabiliser le pouvoir et situer ces manifestations dans le cadre justement du complot dont ils sont en train de parler". 
 
Selon le chef de file de l'opposition guinéenne pareille pratique ne passe plus, car c’est devenu une habitude.
 
‘’Nous sommes habitués à ces genres de complot. Chaque fois que nos précédents gouvernants avaient des problèmes, ils inventaient un complot et indexaient des adversaires gênants, qui ont été souvent arrêtés et tués dans des conditions atroces".
 
Le président Alpha Condé veut procéder de la même sorte, a-t-il accusé avant de lancer ce défi :" l’UFDG ne se laissera pas faire.(…) Nous continuerons notre combat pour l’instauration de la démocratie en utilisant les moyens légaux. Et s’il y a fraude massive, naturellement, les militants de l’UFDG ne manqueront pas de protester".
Vendredi 27 Septembre 2013




1.Posté par Pikpoket le 27/09/2013 19:11
C'est vraiment deplorable, ces Guineens. Toujours a poser des problemes. C'est quoi encore ce probleme de coup d'etat. Alpha est dangereux pour la guinee mais aussi pour la sous region. Ce monsieur est un cas que les dirigeants de la sous region ne doivent pas laisser durer au pouvoir au risque de destabiliser la guinee et la sous region. Dommage pour ce pays.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016