Guillaume Soro : "Pourquoi Laurent Gbagbo avait le surnom de boulanger..."


En réponse à une interpellation de Babacar Justin N'diaye sur le rôle de Gbagbo, le président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro déclare : "Quand il s'est agi de choisir une coalition, moi je voyais une alliance avec Ouattara, mais Laurent Gbagbo ne l'entendait pas de cette oreille. Il a considéré que puisqu'il était dans l'opposition plus longtemps que Ouattara, il ne pouvait se mettre derrière lui. Alors il s'allie à un moment donné à la partie conservatrice du PDCI,  ensuite il est allé s'allier à la partie adverse. Il a joué à ce jeu et c'est là que le surnom de boulanger lui est attribué. Il changeait de camp quand il voulait. Il pourrait s'allier avec un tel ce matin et dans l'après-midi, il va s'allier avec un autre. Quand vous adoptez une telle attitude, vous êtes peu lisible. Il a roulé dans la farine le Général Robert Guei en lui faisant croire que c'était souhaitable d'éliminer tous les grands candidats adverses comme Bédié, Ouattara etc. C'est comme ça qu'il a voulu utiliser Robert Guei pour atteindre ses adversaires politiques. Comme il valsait d'un camp à un autre, on l'a surnommé le boulanger".
Samedi 11 Avril 2015
Dakaractu




1.Posté par anitakhadafiste le 12/04/2015 10:03
oui c est vrai les chefs traditionnels sont apolitiquea



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016