Guerre du ciment : Vicat déterminé à faire condamner l'État du Sénegal


Guerre du ciment : Vicat  déterminé à faire condamner l'État du Sénegal
Après le démarrage, le 10 décembre 2014, de la cimenterie sénégalaise de Dangote, son concurrent français Vicat est déterminé à faire condamner l'État, qu'il accuse d'avoir indûment favorisé le groupe nigérian, selon JA. D'après Boubacar Camara, patron de sa filiale Sococim, les autorités auraient permis à Dangote Cement de passer outre les réglementations locales environnementales et sociales, entraînant une distorsion de la concurrence. «Les arbitres des deux parties sont désormais désignés, la procédure suit son cours au Cirdi [Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements], à Washington. Le lancement de l'usine rend l'évaluation du préjudice plus facile», estime-t-il. Contacté par JA, le groupe Dangote refuse de commenter cette affaire «qui ne le concerne pas». Carl Franklin, son porte-parole, soutient que « la production de l'usine sera tournée essentiellement vers l'exportation, surtout vers les pays sahéliens, dont le Mali ».
Samedi 24 Janvier 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016