Grève de la faim des détenus du Camp Pénal : La vérité sur le mouvement d'humeur des prisonniers


Grève de la faim des détenus du Camp Pénal : La vérité sur le mouvement d'humeur des prisonniers
DAKARACTU.COM - Nos sources au fait des vicissitudes judiciaires sont formelles: les détenus du Camp Pénal ne réclament ni plus moins que le départ de l'actuel régisseur de la plus grande citadelle du Sénégal (ndlr:le Camp Pénal), nous voulons nommer Dadji Ndiaye. Invitées à être plus explicites, nos sources s'accordent à nous souffler que "les détenus, dans leur écrasante majorité, voient en lui un bourreau qui veut rendre infernal le Camp Pénal" à l'image de "sa" prison de Rebeuss, où il a duré plus d'une décennie de règne en maitre.

Or, le "Camp Pénal est différend de la Mac de Rebeuss". A titre illustratif, la citadelle (Camp Pénal) la plus grande sous nos cieux regorge de condamnés venus des 14 régions du Sénégal, donc l'administration pénitentiaire leur tolère beaucoup de choses, comme par exemple l'ouverture de la promenade quotidienne de 9 à 17 h passés alors que pour la Mac de Rebeuss qui pullulent de préventionnistes (c'est à dire des prévenus, pas encore jugés) ont droit à...2 heures de promenade.

En clair, les détenus, qui, pourtant ont salué l'arrivée de Diadji au Camp Pénal, car nombre d'entre eux sont passés entre ses mains "alors qu'il était tolérant", croient savoir qu'il (ndlr: le régisseur) veut tout simplement leur ôter certains privilèges jusque-là tolérés. Compte non tenu des cas de tortures dont certains détenus seraient victimes entre autres. Affaire à suivre...
Lundi 18 Novembre 2013
Dakar actu




Dans la même rubrique :