Grève de la faim à la Mac de Rebeuss : La Raddho s’indigne


Grève de la faim à la Mac de Rebeuss : La Raddho s’indigne
 L’info livrée hier par Walfadjri relative à la grève de la faim de prisonniers de Rebeuss en longue détention et du transfèrement à Sébikotane de trois d’entre eux identifiés comme les meneurs, a suscité des réactions d’indignation.
La Raddho a exprimé, hier, «sa vive inquiétude face à la crise profonde qui affecte le système pénitentiaire sénégalais depuis plusieurs décennies». Selon le Secrétaire général Aboubacry Mbodj, «la grève de la faim décrétée le 15 septembre par les 1700 pensionnaires de la prison de Rebeuss en est une parfaite illustration (…) La Raddho déplore cette situation qui traduit une profonde crise qui se caractérise par de mauvaises conditions de détention, dues au surpeuplement des prisons, à la mauvaise qualité de l'alimentation, au manque d'eau et d'hygiène, etc...»
Les responsables de la Raddho qualifient «une telle situation d'inacceptable et injustifiable dans un pays comme le notre qui se targue d'être une vitrine de la démocratie et un Etat de droit ayant comme responsabilité de veiller au respect de la dignité humaine et au traitement égal de tous les citoyens devant la loi». Considérant que «la prison n'est pas un garage, mais plutôt un lieu de privation de liberté où les détenus continuent encore de jouir de leurs droits humains fondamentaux tels que l'alimentation, l'éducation, la santé et l'hygiène», la Raddho interpelle les autorités. Selon elle, le Gouvernement  doit accorder «une plus grande attention au respect des droits de la personne humaine, fut-elle un détenu». Raison pour laquelle, elle «exige que des mesures idoines soient prises dans les meilleurs délais afin de mettre un terme à cette profonde crise qui affecte le système pénitentiaire sénégalais et qui risque de ternir l'image du pays».
 
Samedi 17 Septembre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :