Grands projets de la ville de Dakar : Khalifa garde le cap - Construction d’une rotonde à 4 milliards

D’ici peu, les commerçants établis dans les rues de Sandaga devraient plier bagages pour rejoindre le Centre commercial Djily Mbaye. Ce site, acheté par la Ville de Dakar à hauteur de 1,5 milliard de francs Cfa, sera une sorte d’abri provisoire à ces vendeurs. En attendant, le maire de Dakar, Khalifa Sall, a annoncé le démarrage incessamment des travaux de la rotonde qui doit accueillir ces commerçants évaluée à 4 milliards de francs Cfa.


Grands projets de la ville de Dakar : Khalifa garde le cap - Construction d’une rotonde à 4 milliards
La mairie de Dakar, sous la houlette du socialiste, entend continuer d’investir pour changer le visage de la capitale. Khalifa Sall a décidé de maintenir la cadence, malgré les difficultés auxquelles ils sont confrontés. A preuve, pour le recasement des commerçants de Sandaga, le maire de Dakar a annoncé hier l’édification d’une rotonde située à Petersen. Selon M. Sall, qui présidait l’ouverture de la 3ème session du Conseil municipal de Dakar, l’ouvrage en question va coûter 4 milliards de francs Cfa.  Après  avoir terminé ses gros investissements avec la voirie de 13 milliards, l’éclairage public, 9 milliards, le pavage, 12 milliards, le centre commercial de Kermel, 4 milliards, le centre Félix Eboué pour 2,5 milliards, la Ville de Dakar a acheté le centre commercial Djily Mbaye d’un montant de 1,5 milliard de francs Cfa pour recaser «provisoirement» les vendeurs établis à Sandaga. «Nous avons les 4 milliards qui servent à reconstruire le site de Petersen. Nous avions cet argent depuis 18 mois. Nous ne l’avons pas utilisé. On le met sur la table pour pouvoir démarrer les chantiers. Tant que nous ne nous étions pas entendus avec les commerçants de Sandaga, nous ne pouvions pas mettre l’argent à disposition. Nous avons acheté le centre commercial Djily Mbaye. Nous allons prendre ces quatre milliards pour construire le site définitif», a déclaré le maire de Dakar, qui précise que le projet vise également la «réhabilitation» de Sandaga lui-même. A ce propos, la commune de Plateau a demandé l’accélération du processus de recasement des commerçants de Sandaga. D’après les services du maire Alioune Ndoye, ledit marché fait aujourd’hui face à la recrudescence des agressions. «Le préfet, depuis 1 an et demi, nous a demandé de fermer le marché. Mais nous discutons toujours avec les commerçants pour les recaser. Les cantines qui sont autour de Sandaga et celles qui sont en face de l’Avenue Emile Badiane sont les concernées.  Aujourd’hui, on a fini de discuter, on va leur notifier les mises en demeure pour les faire partir», promet Khalifa Sall.
 
Une tablette pour chaque élève et son instituteur 
Par ailleurs, le maire de Dakar a fait savoir que la Ville a décidé d’octroyer une tablette numérique à chacun de ses conseillers municipaux.  Khalifa Sall base cette approche dans un processus de modernisation des méthodes de travail de sa mairie. «Depuis 2009, nous avons informatisé nos moyens de travail. En 2013, nous avons été élus par l’Unesco ville créative. Nous avons fait le choix du numérique comme base de développement et d’identification. Les tics sont le demain de Dakar. Il faut rendre l’accès plus facile aux populations pour les numériques», soutient-il. A ce titre, il informe que la Ville «est en train de terminer les discussions pour acheter 150 mille tablettes  pour doter tous les élèves du primaire et instituteurs de Dakar». Cette initiative, insiste M. Sall, va se poursuivre au niveau des 35 000 lycéens et collégiens de la capitale. «Nous sommes en train de discuter avec de grands groupes internationaux et des opérateurs sénégalais l’accès au wifi. Les tablettes ne seront utiles et intéressantes que si les élèves accèdent au wifi et à l’internet», renchérit le maire.
lequotidien.sn
 
Vendredi 13 Novembre 2015
Dakar actu




1.Posté par Niit le 13/11/2015 09:20
C'est ce que vous appelez gros investissements. Même les travaux d'extension de l'hotel Terrou Bi dépassent largement 10 milliards et vous nous parlez d'établissements de commerce.

On dirait que ce type n'a d'yeux que pour le commerce. En tant que socialistes, il devrait plutôt chercher à améliorer les services sociaux.

Vous aurez faire du lobbying et du marketing online, vous n'allez jamais dépasser Idrissa Seck.


2.Posté par Atypico le 13/11/2015 10:38
Tant que l'état continuera à favoriser par ses décisions à courte vue la "désertification" et l'isolement des capitales régionales et des campagnes en construisant et concentrant l'activité à Dakar et autour de Dakar , les chasses aux marchants et aux mendiants resteront une plaie pour ces derniers comme pour les dakarois et les banlieues! Mais bon , on a une autoroute vers Touba la cité où l'on va pour chercher le soutien des marabouts mourides pour être réelu !



Dans la même rubrique :