Grandeur et décadence de son palace de luxe à la Chambre 38 de Reubeuss: Révélations sur la nouvelle vie de Tahibou Ndiaye


Grandeur et décadence de son palace de luxe à la Chambre 38 de Reubeuss:  Révélations sur la nouvelle vie de Tahibou Ndiaye
DAKARACTU.COM Depuis hier, l’ex patron du cadastre garnit l’univers abscons de la Mac de Rebeuss. En effet, Tahibou Ndiaye, puisque c’est de lui qu’il s’agit, placé sous mandat de dépôt, a été muté, selon le jargon de l’administration pénitentiaire, au secteur 5 de la célèbre citadelle.
Plus précisément, il a déposé ses baluchons entre autres accessoires à la chambre 38. qui est loin du luxe insolent auquel Tahibou était jusque là habitué. Pas de wifi, encore moins de téléphone satellitaire, ni mobile entre autres commodités. Mais, il nous revient que « c’est l’une des chambres les plus acceptables de la prison » parce que le nombre de pensionnaires ne dépasse pas 10 âmes ; contrairement aux grandes chambres accueillant d’habitude plus d’une centaine (vous avez bien lu !) de caïds entre autres délinquants de tout acabit.
En somme, Tahibou Ndiaye crèche désormais dans l’un des « secteurs VIP », c'est-à-dire là où sont d’habitude mutés les prévenus de renom
issus de la politique, de la haute finance etc.
Il ressort de nos investigations que Tahibou, sera tenu, soit dit en passant, de mener une vie austère avec des habitudes frugales, dans une
ambiance de temps à autre feutrée. Il ne sera point dépaysé car sa chambre dispose d’un lit, télé, toilette incorporée etc… Qui plus est, nous tenons de bonnes sources que cette aile de Rebeuss, c’est à dire le secteur 5 est situé à côté du terrain de la prison, qui abrite souvent les combats de lutte communément appelé « Mbapatt », les concerts... Mais, également les séances de prière du vendredi et celles de la Korité et Tabaski.

Vous avez dit 2 heures de promenade ?

A d’autres égards, l’un des facteurs qui pourrait être pesant pour le nouveau pensionnaire de Rebeuss n’en demeure pas moins le fait qu’il soit dorénavant tenu de se lever tous les jours à 7 heures du matin pour sortir de force de sa chambre aux fins de répondre à l’appel effectué journellement par la brigade de surveillants du jour, qui relève la brigade du soir. Aussi, n’aura-t-il, désormais droit qu’à…2 heures de Cour, c'est-à-dire la fameuse promenade quotidienne.
Selon nos sources, son quotidien dépendra de son tempérament. Invitées à être plus explicites, nos informateurs nous soufflent que certains
détenus passent le plus clair de leur temps à discuter de tout et de rien, notamment sur l’actualité, s’ils ne jouent pas à des jeux de société (scrabble, dames etc..) ; d’autres préfèrent rester constamment dans leur cellule, « tuant » le temps à lire, écrire ou prier…
Il nous revient qu’il n’apercevra que Karim Wade, lequel loge dans le secteur 1, lequel est quasiment, mais systématiquement isolé des
autres détenus.
Vendredi 6 Décembre 2013
Dakaractu




1.Posté par VERITE le 06/12/2013 13:21
cé trés bien ceva te permettre de bien penser a tout se que tu a fait les 13 derniers années avec ta vrai falmille salaud

2.Posté par badou le 09/12/2013 09:47
Et pourquoi pas son Directeur Général durant toute la période d'activité de Tahibou Ndiaye pour qui un document fidèle et sincère donne et cite en partie en partie ses forfaits et méfaits constitués de biens accumulés antant au Sénégal qu'à l' étranger circule à la DGID et est certainement connu des Services des Renseignements Généraux.



Dans la même rubrique :