Grande offensive de la « Fondation Servir le Sénégal » : des plaintes pour diffusion de fausses nouvelles distribuées à ses détracteurs


Grande offensive de la « Fondation Servir le Sénégal » : des plaintes pour diffusion de fausses nouvelles distribuées à ses détracteurs
La fondation de la première dame Marième Faye Sall passe désomais à l’attaque. En effet, après les piques acerbes de membres de l’ordre des architectes du Sénégal et du Bureau National de l’Association des Jeunes Marabouts Citoyens dirigé par Serigne Assane M'BACKE ibn Serigne Atékh Falilou qui la menace d’une plainte, à son tour, la Fondation via ses avocats avec à leur tête Me El Hadj Diouf, va leur servir des citations pour diffusion de fausses nouvelles.
Ces plaintes pour diffamation que va distribuer la fondation, selon notre source, est des plus légitimes puisque n’ayant reçu aucun franc de la part des Marocains de la BMCE Bank. « La fondation n’a pas reçu les 650 millions des marocains et en outre, la fondation n’était même pas demandeur. Ce sont les marocains eux-mêmes qui avaient proposé de nous les donner... »
Lundi 29 Septembre 2014
Dakaractu




1.Posté par Chalala le 29/09/2014 18:46
Oui de "NOUS DONNER 650 Millions" pour vos beaux yeux et rien en contre parti. Pourquoi ils ne te l'ont pas offert en 2009? Et pourtant tu en avais besoin le plus en ce moment là!

2.Posté par Dr Djinne le 29/09/2014 19:17
Détracteurs peut-être payés par le vieux voleur le plus diplômé du Kébémer au Pout. La situation d'une autre fondation d'une autre première dame devrait par contre faire objet d'une plainte ......

3.Posté par vladimir obama le 29/09/2014 21:09
et voila la fondation (l'etat) TOMBE dans le piege ils sont trop nul koi

4.Posté par Atypico le 30/09/2014 10:26
Ces jeunes marabouts accusateur de Marien ne m'inspirent aucune confiance mais cet avocat, Diouf, arrogant et fêlé du bocal non plus ! Quant à cette fondation de" première dame" c'est un secret de polichinelle qu'elle reçoit des fonds de son époux et de gens qui veulent entrer dans les bonnes graces de son époux président pour tenter de passer des contrats juteux avec l'état, au prix de quelques belles commissions occultes. Quant on sait l'influence directe que la première dame actuelle prend dans la nomination des ministres , quand on entend son époux nous dire que le code des marchés est un frein aux affaires, quand on sait la croissance du gré à gré, on est forcément amené à suspecter un trafic classique d'influence, ce que le choix marocain ici évoqué semble confirmer. De là à pouvoir prouver le "don"; dont l'avocat estime par avance que comme tout don il est légal, voire légitime et désintéressé ,ce sera dur ...Escrocs marabouts et escrocs gouvernementaux sont en rivalité, une bonne raison pour les renvoyer dos à dos ! les uns à la vie civile et à un vrai boulot , les autres à leur mosquée et àl'humilité !

5.Posté par Souleymane SYLLA le 01/10/2014 16:27
SERVIR LE SENEGAL, qui dit mieux ?
Je ne reconnais plus mon Sénégal, mon pays de la téranga. La terre de partage et le maillon fort de la solidarité.
Madame la Première Dame n’a pas hésité une seule fois à mouiller le maillot pour porter secours aux sénégalais et sénégalaises dans les eaux, à nos enfants malades et mal nourris, à nos femmes désespérées par leur sort après l’accouchement.
Nous devons nous estimer heureux d’avoir une Première Dame dévouée à son mari et au peuple sénégalais. Ceci est un bon signe pour notre famille le Sénégal.
Une Première Dame, qui à force de cogiter pour trouver des solutions à la souffrance des sénégalais, ou tout au moins amortir le choc des besoins primaires de tout être humain, se met à quémander oui je dis bien quémander l’argent de toute personne susceptible de pouvoir l’aider dans sa mission noble de solidarité dont elle ne tire aucun profit à part les bonnes prières des bénéficiaires.
Mais voilà à cause de personnes ignares et vernacles, des sénégalais indigents et dans le besoin sont menacés par la faim et la pauvreté. Avec l’approche de la fête de la Tabaski, tous les espoirs tournés vers la Première Dame sont entrain de se dissoudre dans notre mémoire collectif.
A cause de ces politiques tapis dans l’ombre avec des desseins inavoués, de ces soi-disant marabouts qui pourtant vivent aux crochets d’honnêtes hommes qui tirent même parfois la queue du diable, le maillon fort de notre chaine de solidarité se converti de jour en jour en maillon faible voire inexistant.
Je suis désolé, vraiment désolé de voir mon pays s’enliser sur ce chemin non recommandé par les religions révélées. Quelque soit notre obédience religieuse et politique, nous ne devons pas, que dis-je nous n’avons pas le droit de renier notre culture, notre patrimoine de solidarité reconnu de par le monde.
Nous devons nous lever et encourager toute personne ou structure œuvrant dans le social pour le bien-être des populations. Nous nous devons d’applaudir des deux mains et prier pour la continuité de ces œuvres ou bien mettre la main à la poche afin de participer activement à la bonne réussite des actions.
En tout cas, je tire mon chapeau à Madame la Première Dame. Je l’encourage à rester dans cette vocation qui lui réussi très bien pour que vive un Sénégal de pais et d’harmonie.
BRAVO SERVIR LE SENEGAL
Souleymane SYLLA
Sacré-cœur 3 Pyrotechnie


6.Posté par Citoyen du senegal7 le 02/10/2014 20:31
Nous voulons un pouvoir fort vous avez tarder à réagir il faut taper fort pourqu,on respecte les institutions de la république,nous les citoyens nous sommes de tout cœur avec vous pour le respect des institutions de ce pays ,du temps du Président SENGHOR même les khalifes généraux etait au pas ,les petits marabouts n,en parlons pas

7.Posté par Momar le 02/10/2014 21:39
Et si on éliminait ces fondations à la con qui ne servent qu'à alimenter des polémiques



Dans la même rubrique :