Grand théâtre, Dock Pullman, Cices : Wally Ballago Seck ratisse large, le "faramaren" survole le landerneau musical


Grand théâtre, Dock Pullman, Cices :  Wally Ballago Seck ratisse large, le "faramaren" survole le landerneau musical
Depuis qu’il a décidé de prendre le pouls du showbiz local à son compte, Wally Ballago Seck ne cesse de poser les jalons de son sacre au sommet du Mbalax national.
Le digne héritier Faramarène, ragaillardi par beaucoup d'obstacles qui ont dopé sa carrière, semble avoir pris la décision de larguer la concurrence en démontrant si besoin en était, qu’il a le talent et peut porter l’étendard du Mbalax même en dehors de nos frontières.
Le spectacle époustouflant du Grand Théâtre encore frais dans les mémoires, le chanteur compte aller à l’assaut du Dock Pullman le 22 Avril prochain avant de retrouver son public dakarois, une semaine après, le 29 Avril, sur l’esplanade du Cices où l’artiste espère battre les records d’affluence et enterrer la concurrence.
Ce regain de vitalité et cette nouvelle dimension de l’artiste résultent d’une réflexion du génie musical qui a décidé, dorénavant, de marquer de son empreinte la signature musicale du pays.
Son dernier spectacle en date lors de la soirée "Sargal Djiguene" au Grand Théâtre a fini de prouver son envergure, reste pour l’espoir de la musique sénégalaise d’étendre sa domination dans l’espace et dans le temps.
Pour cela, une date au Dock Pullman, le 22 Avril prochain, dans le sillage du Bercy historique qui a révélé ses fortes ambitions internationales, et un RV à domicile une semaine plus tard, suffiront pour clore le débat sur la réelle dimension des ténors du genre local.

Wally Ballago Seck ragaillardi par son talent malgré plusieurs obstacles

Pourtant, cette année n’a pas été toute rose pour le chanteur qui a traversé des moments difficiles. Dès son retour triomphant de Bercy, beaucoup d'obstacles sont intervenus dans la vie du jeune Faramarène, mais le chanteur a su tenir pour s'en sortir. Et c’est avec grandeur qu’il ira au delà de ces obstacles. Malgré vents et tempêtes, la star tiendra bon et face aux détracteurs et autres traquenards, il opposera un talent fou et de fortes ambitions qui lui permirent de sortir la tête de l’eau. C’est son spectacle réussi sur la scène du Grand Théâtre qui a fait taire les plus sceptiques. Wally Seck, comme si de rien n’était, venait de prouver encore qu’il n’est pas roi du Grand Théâtre pour rien.
Son challenge de récidiver à Paris et au Cices dans la suite logique de son expansion fulgurante servira de grille de lecture dans sa trajectoire ascendante. En attendant, Wally déroule, la star caracole au sommet des hits.
Vendredi 31 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :