Grand-Yoff : les populations déversent leur colère !

La cause : les inondations hantent leur sommeil. Elles ont tenu une assemblée aujourd’hui, dimanche, pour interpeller les autorités étatiques. Malheureusement, l’assemblée s’est terminée en queue de poisson à cause des bagarres.


Grand-Yoff : les populations déversent leur colère !
Le quartier populeux de Grand-Yoff vit un véritable calvaire ; chaque année, les populations ont du mal à sortir à cause des inondations. Elles rencontrent d’énormes difficultés pour sortir et vaquer de leurs préoccupations.

C’est pourquoi un comité de lutte et de suivi des inondations a été crée pour sensibiliser les populations du combat engagé. Mais les jeunes ne partagent pas tous le même avis à cause des tendances politiques.

« Nous sommes un comité apolitique. Nous souhaitons que des solutions urgentes soient appliquées notamment la déviation des eaux provenant des autres quartiers tels que : Hlm Grand-Yoff, Scat Urbam, Ouest Foire et Liberté » a dit Antoine Mendy, le secrétaire général du comité de suivi. Selon lui, les autorités doivent trouver les moyens de bloquer les issues d’où sortent les eaux usées qui, déversent dans le bassin de ruissellement et qui constituent un danger pour les populations. Il évoque les risques de pollution les maladies hydriques telles que le paludisme, la diarrhée, le choléra. Il a aussi souligné dans son intervention, l’évacuation des ordures et surtout la sensibilisation des populations qui usent souvent d’artifices pour déverser des ordures ménagères nuitamment aux abords du canal.

Pour le porte parole des jeunes, il informe les autorités en martelant « que des propriétaires n’ont quitté leurs demeures car ne pouvant ni laisser bagages, ni maison à abandon. « Nous ne reculerons pas, nous irons jusqu’au bout pour obtenir gain de cause » martèle Salimata Diagne membre fondateur dudit comité. Elle laisse entendre que la situation est difficile.

Revenant à la charge, Antoine Mendy avertit les autorités : « notre vœu le plus cher est que les sinistrés concernés parviennent rapidement à effectuer leur mission avant la fin du mois de Mai » .

Dans le cas contraire lui et ses camarades promettent l’enfer à Macky Sall.

Met Gaye

Dakaractu2




Lundi 25 Février 2013
Notez


Dans la même rubrique :
SALL CRASH !

SALL CRASH ! - 24/04/2014