Grand Débat autour de l’exactitude des chiffres avancés par le Président Sall dans son discours


Face au scepticisme affiché par certains politiques de l’opposition quant à l’exactitude des chiffres avancés par le Chef de l’Etat concernant l’agriculture ( récoltes  céréalières estimées à 2  271 000 tonnes, soit une hausse de 82% par rapport à 2014. ) 
La production d’arachides chiffrée à 1 121 474 tonnes, soit 68% de hausse.  Celle du riz paddy qui a augmenté de 64%, passant de 559 000 à 917 371 tonnes.  La production horticole, en hausse de 14%, s’établit à 1.133.430 tonnes.), au taux de croissance (6,4% ), au budget ( plus de 3 000 milliards )… le ministre Aly N'gouille N'diaye affirme, la main sur le cœur, qu’ils sont exacts et incontestables. Le ministre de la République, sur Sud Fm confie que les performances économiques enregistrées sont selon lui, indubitables. Il martèle aussi que le Sénégal, en fin 2011 enregistrait dans le domaine de l’énergie, 450 mégawatts avant de connaitre une hausse de 430 mégawatts en 2016 ».

Des chiffres loin de convaincre Ndiogou Bâ du « Grand Parti » qui s’étonne de remarquer que les chiffres changent d’une bouche à une autre. « Il faut, dira-t-il, ramener les choses à leur juste réalité. Avancer ses chiffres sans preuve publiée d’avance est facile. Ces chiffres n’ont jamais été confirmés par les organismes. L’année passée on était à moins de 500 000 tonnes. Les surfaces emblavées sont restées les mêmes. Nous pensons que ces chiffres devront être vérifiés par des spécialistes parce qu’on nous a habitués à les changer. »

Nafi Diallo, membre du comité directeur du Pds d’aborder dans le même sens que son homologue de l’opposition. Pour elle, « le principal problème du Président Macky Sall, c’est Amadou Bâ, son ministre des finances qui aime donner des chiffres erronés. » Pour elle, il est temps que les Sénégalais connaissent les vrais chiffres...
Vendredi 1 Janvier 2016
Dakar actu




1.Posté par Kendofoul le 01/01/2016 10:05
LE GRAND DÉBAT A PORTÉ SUR LE RÉFÉRENDUM.
L HABILETÉ DE LA COMMUNICATION PRÉSIDENTIELLE QUI VISE À FAIRE DIVERSION NE TROMPE PAS.
LE SEUL DÉBAT QUI INTÉRESSE LES SÉNÉGALAIS C EST CA
RÉFÉRENDUM ET RÉDUCTION DU MANDAT
ILS PEUVENT COMMUNIQUER À LONGUEUR DE JOURNÉE, PARLER DES LÉGISLATIVES DE 2017 POUR QUE LES GENS PENSENT QU IL N Y AURA PAS DE PRÉSIDENTIELLE C EST PEINE PERDUE



Dans la même rubrique :