Grabuge dans la coalition Benno Bokk Yakaar : le parti Rewmi menace de se scinder.


Grabuge dans la coalition Benno Bokk Yakaar : le parti Rewmi menace de se scinder.
DAKARACTU.COM  Certains dirigeants du parti  Rewmi de la ville de Thiès, n’ont pas apprécié le recrutement de quelques de leurs responsables par l’Alliance pour la République (Apr) du président Macky Sall. Ils ont clairement laissé entendre, en s'adressant à la presse, qu'ils pourraient envisager de quitter la coalition Benno Bokk Yakaar.
Jeudi 27 Septembre 2012




1.Posté par birimameissa le 27/09/2012 14:19
C'est Rewmi qui va se scinder ou Bennoo Bokk Yaakaar. relisez votre titre. C'est incorrect par rapport au corps du texte!!!

2.Posté par cherif aidara le 27/09/2012 15:36
chérif aidara le petit fils de cheikh sadibou aidara grand marabout
est la aujourdhui pour aider ce qui on besoin de lui pour tout les domaines
amour chance reussite travail mariage santé succés dans vos entreprises basé sur le saint coran incha allah kou gneuw sa adio fadiou
thi barké cheikhna cheikh sadibou thi barké yonentebi mouhamad salalahou aleyhi wa salam wa salatou wa salam hairou leumbiya badar ak ouhout
contact ;00221 77 921 57 39 ou sur skype aidara61 merci

3.Posté par BOUNKATAB le 27/09/2012 16:49
CES DIRIGEANTS DU REWMI A THIES SONT CONS OU QUOI? POUR 2 PELES ET 3 TONDUS INDIGNES QUI TRANSHUMENT ET ILS MENACENT BBY.

4.Posté par antoine gentil le 27/09/2012 18:52
Cherche acteurs et actrice pour casting pour le tournage d'un films au Sénégal.

Cachet allant de 50 000 F à 150 000/ jours selon rôle obtenu.

Si vous êtes intéressé: envoyez une lettre de candidature et une photo à X.prodafrica@gmail.com

5.Posté par boy bandit le 27/09/2012 19:10
mACKY FAIT ATTENTION
IDY SA GRAND LEU BOU LENE KENE BOLER .

IL YA DES VOIX OFFICIELLES POUR PARLER AU NON DE REWMI THIES .

CEUX QUI ONT PARLER NE SONT PAS MANDATER PAR LE PARTI

6.Posté par FocusActu.Com le 27/09/2012 19:24
Bonjour à tous! Votre nouveau site d'information est désormais en ligne: www.focusactu.com. Bienvenue à tous!

7.Posté par maxime gorki - jeunesses rewmi thies le 28/09/2012 13:13
Vivement la fin de la politique politicienne, la sortie avant hier de Rewmistes de Thiès appelant à la rupture entre nous et l’APR sous prétexte que ses derniers : d’abord, ne respectent pas les engagements concernant la reprise des chantiers de Thiès, puis le blocage au sommet de l’état de financements indus a la ville de Thiès, enfin la nomination de directeurs et PCA membres de l’APR et originaires de la ville, afin de se préparer a une éventuelle bataille lors des prochaines échéances locales de 2014 est un justificatif fallacieux, vide de contenu, venant d’hommes se prétendant politiques et patriotiques.
D’autant plus qu’ils, entrent en contradiction avec l’engagement pris par notre leader, qui dans l’entre deux tour avait affirmé que son soutien est naturel et inconditionnel, car les taches qui vont attendre le président nouvellement élu, sont nombreuses, complexes, et difficiles.
Plus encore, la véritable raison de cette sortie est le débauchage par l’APR d’un insignifiant chef de cabinet du maire de la commune d’arrondissement Nord. Mais comme le disait Chirac : « le problème avec les politiciens, ils réfléchissent toujours aux solutions, avant de réfléchir aux problèmes.»
En effet avant de préconiser la rupture avec bénno bok yakkar comme solution ; faudrait se poser la question de savoir : qu’est ce qui, motive le départ d’un militant rewmiste et thièssois?
L’APR n’a fait que s’immiscer dans une plaie au sein du parti à Thiès que l’on refuse de fermer depuis 2007. Et elle a pour noms : QUERELLE DE LEADERSHIP CHEZ LES JEUNES qui a engendré une absence d’organisation, d’information, de communication, d’initiatives, d’animation et de participation dans la vie sociale, économique et culturelle de notre cité.
Nous vivons une nouvelle ère politiques, ou les actes et décisions doivent être régis par l’intérêt de la nation, mais non par un esprit régionaliste.
On peut, certes être objectivement en désaccord mais, avec les mesures économiques, sociales, institutionnelles, entreprises par le nouveau régime et encore faudrait il, dans ce cas, promouvoir le dialogue au sein de bénno bok yakaar qui symbolise la gestion participative des partis politiques, de la société civile, et de toutes les compétences pour le redressement de notre pays, avant d’envisager une quelconque rupture qui ne peut être que source de tensions politiques très préjudiciables et que l’on pourrait épargner au peuple sénégalais.





Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016