Goudomp : le Département insiste pour se faire assister dans l’élaboration de projets bancables


Goudomp : le Département  insiste pour se faire assister dans l’élaboration de projets bancables
La mobilisation a été un pari réussi de l’édition 2015 de la finale départementale de l’ODCAV de Goudomp, dont le Maire Abdoulaye Bosco SADIO fut le parrain, sous le haut patronage de Doudou KA, Administrateur général du FONGIP.
En plus de la forte mobilisation de la population dans toutes ses composantes, la finale a enregistré la présence de la quasi-totalité des maires des communes du département de Goudomp.
L’appui financier et matériel de l’ODCAV, du Conseil départemental, de l’Administrateur général du FONGIP, du parrain et d’autres communes du département a été déterminant à la grande réussite du tournoi et de la finale.
Les jeunes filles et garçons ainsi que les femmes ont profité de ce tournoi de football qui a duré du 13 au 17 octobre 2015 et regroupé seize équipes, pour exprimer au FONGIP le besoin de se faire assister dans l’élaboration de projets bancables, la recherche et la mobilisation de fonds pour mettre en œuvre ces derniers. Ces projets s’inscrivent dans le PSE, notamment dans l’agriculture qui constitue une des priorités de la politique du Président Macky SALL. L’installation d’une antenne régionale a été vivement souhaitée pour une assistance de proximité.
Dans le département de Goudomp qui regorge de potentialités hydro-agricoles, l’initiative présidentielle « Une ASC, un projet », le programme des Domaines Agricoles Communautaires (DAC), les projets d’aquaculture et de transformation des produits agricoles et forestiers trouvent un écho très favorable auprès des jeunes surtout, du fait qu’ils contribueront, inéluctablement, à la réduction du chômage et de la pauvreté.
Les jeunes ont aussi soulevé le manque de stades comme défi à relever dans le département. Pourtant, font-ils observer, la pratique du football y est très répandue avec plus de 150 ASC et de nombreux footballeurs talentueux. Ils accueilleraient toute initiative de l’Etat, des collectivités locales et du FONGIP leur permettant de relever ce défi. La pratique du sport, reconnaissent-ils, en plus de les préparer à des responsabilités futures, les protègent de la tentation d’émigrer ou de s’adonner à des pratiques néfastes.
 
Lundi 19 Octobre 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :