Gestion des déchets solides : Abdoulaye Diouf Sarr transfère les compétences de l’entente CADAK-CAR à l’Unité de Coordination de la Gestion des Déchets solides


Gestion des déchets solides : Abdoulaye Diouf Sarr transfère les compétences de l’entente CADAK-CAR à l’Unité de Coordination de la Gestion des Déchets solides
Le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l'Aménagement du Territoire, Abdoulaye Diouf Sarr a annoncé en conférence de presse ce matin, le transfert par décret n°2015-1703 du 26 octobre 2015, du programme de gestion des déchets solides urbains de la Région de Dakar à l’Unité de Coordination de la Gestion des Déchets solides. Le ministre de rappeler par ailleurs, que l’UCG intervient déjà, avec efficacité, dans les autres régions du pays. « Elle a également eu en charge le nettoiement de la Capitale de novembre 2011 à mars 2013 ». 
Cette structure est donc toujours, selon le ministre, chargée de prendre le relais de l’Entente, de mettre en place dans les meilleurs délais, un mécanisme de gestion des déchets solides dans la région de Dakar, en vue notamment de corriger les défaillances qui sont à la base de l’inefficacité de la gestion des déchets solides dans la région de Dakar.
Cependant, a tenu à souligner le ministre, le Gouvernement veillera à protéger les acquis sociaux des différents travailleurs. « Je tiens à dire, et j’insiste là-dessus, que les travailleurs du nettoiement sont au cœur du système de gestion des ordures. Par conséquent, pour le Gouvernement, la préservation de leurs acquis sociaux est un impératif. Mon département veillera particulièrement à protéger ces acquis voire à les renforcer. Ils seront consultés en permanence » fera t-il savoir.
 Quid des raisons pour la prise d’une mesure, le ministre a fait savoir que, l’Etat verse, chaque année, 10 milliards de francs CFA à l’Entente CADAK-CAR qui exécute le programme de gestion des déchets solides urbains dans la région de Dakar.  Mais que en dépit de tous ces efforts engagés par l’Etat, la région de Dakar est plongée, depuis des semaines, dans une situation d’insalubrité indescriptible. « En effet, des tas d’ordures sont visibles presque partout sur le territoire régional. Les rues, les marchés, les gares, etc, sont jonchés d’immondices, exposant les populations à des risques sanitaires énormes ». 
La situation d’insalubrité résulte, a-t-il dit, essentiellement des dysfonctionnements du dispositif de collecte des déchets, des retards dans le paiement des factures des concessionnaires, mais aussi des conflits répétés entre ces derniers et l’Entente CADAK-CAR.
 Et en conséquence, toutes les parties prenantes à la gestion des déchets solides, de même que les populations, manifestent leur grande insatisfaction. 
 
Lundi 26 Octobre 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :