Gestion de l’environnement : Un projet d’éducation lancé pour la promotion des pratiques écoresponsables


Gestion de l’environnement : Un projet d’éducation lancé pour la promotion des pratiques écoresponsables
Le Ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, Abdoulaye Diouf Sarr, a procédé ce matin au lancement des travaux de l’atelier de partage de la note conceptuelle du Projet d’Éducation pour la Promotion des Pratiques Ecoresponsables dans la Gestion des Déchets (PEPPE/GD).
Le projet compte intervenir en  milieu scolaire, plus précisément aux niveaux élémentaire et secondaire et sur tout le territoire national cherche à familiariser et inculquer aux enfants des comportements écoresponsables en rapport avec les différents maillons de la gestion des déchets (la production, le conditionnement, la collecte, le tri, la valorisation) et la protection de l’environnement de manière générale a fait savoir le ministre. « De plus, il est prévu de réaliser un manuel pédagogique décrivant tout le processus de création et de gestion pour aider à répliquer le projet dans les autres établissements scolaires. »
 Le projet selon le ministre et  pertinent et surtout opportun, au moment où le Sénégal  s’est  engagé résolument dans la voie  de l’émergence, qui vise une société solidaire et de droit, adossée à une économie inclusive. « Le projet, dans son approche formation-action, cherche à sensibiliser et à former les apprenants sur les rudiments d’une gestion durable des déchets. Des kits de formation pratique seront confectionnés et des équipes pédagogiques  mises en place pour chaque école avec un coordonnateur.  Des enseignants seront aussi formés et des sorties pédagogiques organisées au cours desquelles les élèves participeront à des activités de tri sélectif, d’identification et de caractérisation des déchets, de compostage, etc. ».
 Des « clubs environnement » seront mis en place au sein des écoles pour développer des plateformes expérimentales de gestion intégrée des déchets. Et il sera procédé, ensuite, à une capitalisation des supports pédagogiques, ainsi qu’une révision des curricula puis leur vulgarisation dans toutes les écoles du pays, conclura le ministre.
 
Jeudi 29 Octobre 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :