Gérard Gallais tué sur son voilier : Révélations sur un meurtre crapuleux

Devant être jugés hier, pour association de malfaiteurs, viol collectif et vol en réunion commis la nuit avec escalade et usage d’armes et de violence ayant entraîné la mort, Thierno Ba dit Thier et Malang Camara ont vu leur procès renvoyé jusqu’au 16 mai prochain pour la régularisation de la procédure. Cette affaire est complexifiée par les révélations sur la veuve.



Le procès de Thierno Ba dit Thier et Malang Camara, inculpés pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec escalade et usage d’armes et de violences ayant entraîné la mort et viol collectif a été renvoyé, hier. Le président de la Chambre criminelle de Dakar en a décidé ainsi pour la comparution de la partie civile, Ndèye Mour Thiaw, et l’obtention d’un débat contradictoire. Le juge a donc retenu la date du 16 mai pour permettre au parquet d’accomplir les diligences nécessaires.
Il résulte de l’ordonnance de renvoi que dans la nuit du 27 au 28 août 2009, vers 3 heures du matin, les éléments de la brigade de gendarmerie de Hann, à la suite d’un appel téléphonique, ont découvert le corps sans vie d’un homme dans son voilier amarré à quelques nœuds de la plage de Hann. Allongé sur le lit, les mains ligotées derrière le dos avec un drap de couleur jaune, Gérard Yves Gallais avait le corps en début de refroidissement, quelques raideurs et des hématomes ou bleus sur les deux arcades sourcilières et pommettes. Le rapport d’expertise médico-légale fait par le Dr Victorino Mendes établissait « que la mort du sieur Gallais est due à un polytraumatisme avec fracture et hémorragie interne et externe provoquée par les coups et blessures avec des objets durs et contondants ».
Compagne et témoin des faits, Ndèye Mour Thiaw a déclaré qu’elle s’est mariée avec Gérard Gallais, le 3 mars 2007. Mais, selon la dame, « comme toutes les vies de couple, leur ménage a traversé des moments de flottement ». Toutefois, un récent séjour au Cap-Vert avec son époux les a rapprochés à nouveau. La veuve raconte que le soir du meurtre, son conjoint lui a offert un beau cadeau d’anniversaire et promis une parcelle de terrain à usage d’habitation à Saly. Après le dîner, ils sont allés se coucher. Vers 3 heures du matin, ils ont été brutalement réveillés par trois individus. « Ils ont immobilisé mon mari sur le lit, avant de m’amener au salon. L’un d’eux m’a obligée, sous la menace d’un couteau, d’avoir des rapports sexuels avec lui. Il a été relayé par les deux autres », narre-t-elle. Ndèye Mour Thiaw indique qu’ensuite, elle a été ligotée et bâillonnée par les malfaiteurs qui se sont enfuis en emportant avec eux un ordinateur portable, un écran plat, deux téléphones portables, les papiers du véhicule, la somme de 900 000 F CFA ainsi qu’un moteur hors-bord de 15 chevaux. « A force de me débattre, j’ai réussi à me détacher pour alerter mes voisins », précise-elle.
 
 
L’épouse du défunt, les secrets dévoilés et les vidéos de ses ébats sexuels avec son ex-amant
 
 Les témoins racontent qu’ils ont été alertés par les cris de détresse de Ndèye Mour Thiaw. Le pêcheur Lamine Kébé raconte que la nuit des faits, vers 22 heures, alors qu’il prenait son dîner sous sa tente, son attention a été attirée par la présence de Mbaye Diodio, Malang Camara, Thierno Ba dit ‘Thier’ et Philippe dit Fily, des personnes de « mauvaise réputation » qui lui ont donné l’impression de préparer un coup. Ce témoignage a été confirmé par le boutiquier du coin, Fara Diagne. Ainsi, le chauffeur Thierno Ba et le pêcheur Malang Camara ont été arrêtés à la suite d’une délégation judiciaire. Habitant à Thiaroye Azur, Thier, qui a déjà fait la prison en 2009 pour vagabondage, a laissé entendre que l’idée de cambrioler le voilier « Fleur Sel » est venue de Fily. Il leur a appris que Gallais détenait beaucoup d’argent. Une fois dans le bateau, ils ne voulaient pas réveiller le couple, mais Malang Camara, emporté par sa témérité et sa fougue de jeunesse, s’est précipité dans la chambre à coucher. A signaler que Malang Camara a déjà été condamné à 2 ans pour trafic de chanvre indien. Il est célibataire et père d’un enfant.
Dans cette affaire, si le président du tribunal souhaite la comparution de la veuve, c’est en partie parce que des témoignages l’incriminent. La secrétaire du centre de voile de Dakar (Cvd), Anta Dieng, révèle que Gallais, avant son voyage au Cap-Vert, avait proféré des menaces de divorce, si sa femme ne venait pas avec lui. En outre, l’enquête a révélé que Ndèye Thiaw, « qui prétend aimer une personne plus âgée qu’elle de 32 ans, a fait subir des chocs émotionnels à son mari en laissant son ex-amant Sidy Diène lui envoyer des photos et vidéos de leurs ébats sexuels ». « Que la dame a dévoilé les secrets que son mari lui avait confiés. Que les raisons et les buts recherchés à travers ces actes n’ont pas toujours été élucidés ».
Pis, l’enquête relève que « l’attitude de la dame réputée de mœurs légères, avant, pendant et après la mort de son époux, a été douteuse au point que les deux filles de Gérard Gallais ont déposé une plainte contre X en France ». En effet, souligne-t-on, « il est surprenant de constater que Gallais, handicapé physique, ait omis de verrouiller la porte au moment de se coucher, alors qu’il a été victime de vol au même endroit », mentionne-t-on dans l’ordonnance de renvoi. Les débats d’audience vont éclairer la lanterne du juge de la Chambre criminelle qui devra trancher cette affaire.
EnQuête












Mercredi 22 Mars 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :