Garde à vue : Nécessité de mesures pour lutter contre le suicide dans les commissariats


Garde à vue : Nécessité de mesures pour lutter contre le suicide dans les commissariats
Le nommé Elimane Touré, âgé de 42 ans, s'est donné la mort dans les locaux du Commissariat spécial du Port, selon un communiqué du Bureau des Relations Publiques de la Police Nationale. La police révèle que le défunt s’est pendu avec un drap, le dimanche 17 février dernier. Son tragique destin rappelle que les détenus se suicident très souvent avec des objets à leur disposition. Le phénomène est ancien et les plans précédents n’ont pas réussi à véritablement inverser la tendance.

Pour endiguer ce fléau, les autorités sénégalaises devraient prendre des mesures de prévention. En étant davantage soucieuses de limiter les risques notamment lié au nombre de suicides commis dans les Commissariats.

Ailleurs, une série de mesures destinées à réduire les risques de suicide en détention sont prises. Aux États Unis, les responsables des lieux de détention in­sistent beaucoup sur la nécessité d'investir dans des draps «autodéchirants» et l'aménagement de cellules sécurisées sans aucun point de fixation. En revanche, le modèle espagnol où un détenu peut être chargé de veiller sur un autre semble être une bonne idée.
Lundi 20 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :