Gambie/présidentielle: trois candidatures validées, dont celle de Jammeh


Gambie/présidentielle: trois candidatures validées, dont celle de Jammeh
La Commission électorale indépendante (CEI) de Gambie a validé jeudi les dossiers de trois candidats à l'élection présidentielle du 24 novembre, dont le président Yahya Jammeh, qui se dit sûr de remporter le scrutin et a mis en garde contre toute tentative de trouble.

Le président Jammeh, arrivé au pouvoir en 1994 lors d'un coup d'Etat sans effusion de sang et qui brigue un quatrième mandat, sera opposé à Ousainou Darboe, du Parti démocratique uni (UDP, principale formation de l'opposition), et Hamat Bah, autre opposant, selon la liste de la CEI, qui a retenu les trois dossiers reçus.

Hamat Bah est soutenu par le Front uni, une coalition composée de quatre formations d'opposition: le Parti de la réconciliation nationale (NRP), le Parti pour la démocratie et le progrès de la Gambie (GPDP), l'Alliance nationale pour la démocratie et le développement (NADD) et l'Organisation démocratique pour l'indépendance et le socialisme (PDOIS).

Yahya Jammeh, 46 ans, chef de l'Alliance patriotique pour la réorientation et la construction (APRC), a remporté les trois dernières élections présidentielles organisées en 1996.

Il a régulièrement affirmé être sûr de sa victoire, en estimant ne même pas avoir besoin de mener de campagne, et a promis d'organiser un scrutin libre et transparent.

Dans une déclaration jeudi à la presse peu après la validation de sa candidature, M. Jammeh a mis en garde contre tout trouble dans son pays en lien avec la présidentielle, en évoquant la situation de la Côte d'Ivoire, qui a connu une crise post-électorale meurtrière de décembre 2010 à avril 2011.

Ce qui s'est passé en Côte d'Ivoire pendant et après (le second tour de) la présidentielle (de cet Etat) n'arrivera pas ici, parce que la Gambie est un pays pacifique, et je ne tolèrerai aucune forme de violence, quoi qu'il arrive, a-t-il affirmé.

En fait, quiconque voudrait commencer des violences n'en sera pas témoin, a-t-il menacé, insistant: Je vous le dis clairement, nous ne permettrons aucune forme de violence pendant et après l'élection.

Ses adversaires l'avaient déjà affrontés aux urnes. Ousainou Darboe, 63 ans, se présente pour la quatrième fois à la présidentielle. Pour Hamat Bah, 51 ans, ce sera la troisième tentative.

Un peu moins de 800.000 Gambiens sont appelés aux urnes le 24 novembre dans ce pays anglophone d'Afrique de l'Ouest, où la présidentielle est à tour unique. En 2002, un amendement constitutionnel a rendu les mandats présidentiels illimités en Gambie.

( AFP )
Jeudi 10 Novembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016