Gambie: malgré la situation, Adama Barrow se prépare à gouverner

En Gambie, le président élu Adama Barrow annonce un plan de développement national. Il doit être investi le 19 janvier, date à laquelle expire, selon la Constitution, le mandat actuel de Yahya Jammeh, qui a déposé un recours devant la Cour suprême pour faire annuler le scrutin du 1er décembre. Yahya Jammeh a d'ailleurs réaffirmé la semaine dernière à la télévision gambienne qu'il ne quitterait pas le pouvoir tant que la Cour ne se serait pas prononcée, mais cela est loin de dissuader son successeur à se préparer à gouverner.


A moins d'un mois de son investiture, le président élu se prépare à entrer en fonction. Lundi, Adama Barrow a annoncé la mise en place d'un groupe d'experts pour formuler un plan de développement national, « à mon entrée en fonction », a t-il précisé.

Un plan qui doit remplacer celui du gouvernement sortant et qui doit permettre au pays d'exploiter pleinement ses potentialités, indique le communiqué d'Adama Barrow. Objectif : formuler des plans par secteur pour le programme de développement de la période 2017-2020

Adama Barrow veut que son gouvernement soit « immédiatement opérationnel après son investiture le 19 janvier ». Il a par ailleurs appelé les Gambiens à « prier pour une transition pacifique ».

La Cour suprême doit examiner le 10 janvier le recours du parti du président Jammeh, qui demande l'annulation du scrutin.

Yahya Jammeh a assuré qu'il demeurerait au pouvoir tant que la Cour ne se serait pas prononcée. « Je ne suis pas un lâche », a-t-il lancé à la télévision nationale, alors que plusieurs pays et institutions, comme la Cédéao, le pressent de céder son fauteuil et de permettre une transition apaisée dans son pays.

LIRE LA SUITE SUR RFI
Mardi 27 Décembre 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :