Gambie : il faut continuer de soutenir le processus de transition pacifique, selon l'envoyé de l'ONU dans la région


14 juillet 2017 – La communauté internationale doit continuer de soutenir le processus de transition pacifique en Gambie, cinq mois après la prise de fonction du nouveau Président Adama Barrow, selon le Représentant spécial du Secrétaire général en Afrique de l'Ouest, Mohamed Ibn Chambas.

« Nous travaillons très étroitement avec le Président et nous allons continuer de travailler et donner tout le soutien », a expliqué M. Chambas dans un entretien à ONU Info, en marge d'une visite à New York, au cours de laquelle il a fait un exposé devant le Conseil de sécurité jeudi.

Elu le 1er décembre 2016, le Président Adama Barrow n'a pas pu immédiatement prendre ses fonctions en raison du refus de l'ex-Président Yahya Jammeh de transférer le pouvoir. Ce dernier a finalement accepté le 21 janvier de partir en exil en Guinée équatoriale. L'investiture de M. Barrow en tant que nouveau Président a eu lieu le 18 février 2017.

Selon M. Chambas, les Nations Unies et ses partenaires de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), de l'Union africaine et de l'Union européenne, s'efforcent notamment d'apporter un soutien dans le domaine de sécurité et de la création d'une commission vérité et réconciliation.

Le Représentant spécial estime également important que la Gambie puisse mettre en œuvre un programme de développement avec « des résultats concrets à court terme » afin de répondre aux attentes de la population.
Il s'est félicité de l'appui financier de la Banque mondiale et de celui de l'Union européenne. « Le pays a besoin de cette assistance à court terme », a-t-il dit.

Selon M. Chambas, il est important d'assurer un succès de la Gambie car « c'est un exemple où le peuple lui-même a pris son destin en mains avec le soutien de la région, de la CEDEAO, de l'Union africaine et de tous les partenaires qui ont beaucoup aidé pour assurer une transition pacifique en Gambie ». « Il faut tout faire pour continuer de soutenir ce processus », a-t-il conclu.

un.org

 
Vendredi 14 Juillet 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :