Gambie : Sous un nouveau jour !


En conférence de presse en Gambie, le mouvement solution by spirituality reconnait les efforts déployés par   les acteurs de la diplomatie africaine en général et sénégalaise en particulier. « Grâce à leur patience et leur fermeté, l’ancien président Yaya Jammeh  a quitté le pouvoir sans qu’aucun coup de feu ne soit tiré. Cette victoire est celle de la démocratie et celle du peuple gambien. Nous nous en félicitons car le Mouvement Solution By Spirituality, dans sa quête permanente de la paix, de la solidarité et de l’amour universel ne pouvait espérer une meilleure issue », proclame le président Cheikh Baba Diallo. 
L’alternance politique que les Gambiens ont toujours voulue est maintenant une réalité. Cependant, elle cristallise beaucoup d’espoir exigeant de la part des nouvelles autorités un sens des responsabilités pour la réalisation des promesses électorales et du peuple gambien de la patience et de la mise au travail. 
C’est pourquoi après cette étape décisive vient le moment d’agir pour le développement de la Gambie car selon ce mouvement  œuvrer pour le développement de sa patrie est un acte de foi. La Gambie est encore fragile et sa (re)construction n’est possible qu’avec l’engagement de ses fils. C’est l’occasion de lancer un appel à tous les gambiens, d’ici et d’ailleurs, à se mettre dans une dynamique de construction de leur pays. La Gambie a besoin d’eux, de leurs compétences, de leur expertise, leur engagement et de leurs richesses. Qu’ils soient ambitieux et viennent investir en Gambie. Le développement d’une économie sociale, forte et durablement implantée est une nécessité, afin de rendre l’économie gambienne inclusive et plus respectueuse des droits fondamentaux et gage d’une démocratie durable. Certes la Gambie est encore fragile car elle est dans une phase de transition mais il est possible d’instaurer la démocratie durablement et définitivement. 
« Une nouvelle Gambie est possible avec l’engagement des Gambiens. Une Gambie unie dans sa diversité culturelle et ethnique, une Gambie libre mais disciplinée, une Gambie enracinée dans ses valeurs spirituelles et traditionnelles mais orientée vers le futur, une Gambie réconciliée avec ses voisins immédiats et ouverte au monde. C’est cette Gambie-là qu’il faut construire. Cette Gambie n’est possible que s’il y a une paix sociale, une spiritualité engagée, une cohabitation pacifique entre les différentes composantes éthiques, religieuses et politiques ». Et la fête de son indépendance sous le règne de Adama Barrow va poser les premiers jalons pour se défaire de son impasse politique      
Mercredi 15 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :