Galère - Attendues à Rio : Les Lionnes du basket passent la nuit à Addis

L’Equipe nationale féminine de basket s’est envolée fi­na­lement hier pour Rio en direction des Jeux Olym­pi­ques qui s’ouvrent ce vendredi à la traditionnelle cérémonie d’ouverture. At­ten­dues à Rio, les Lion­nes ont passé la nuit à Addis Abeba dans la soirée d’hier, après un long périple entre Dakar, Bamako et la capitale éthiopienne.


Galère - Attendues à Rio : Les Lionnes du basket passent la nuit à Addis
Les Jeux Olympiques de Rio resteront longtemps gravés dans la mémoire de l’Equipe nationale féminine de basket du Sénégal. Seules représentantes africaines pour la discipline, les championnes d’Afrique en titre continuent de galérer pour rejoindre la capitale brésilienne en direction des prochains Jeux Olympiques qui s’ouvrent demain à Rio, avec la traditionnelle cérémonie d’ouverture. Après les couacs notés dans la préparation à Dakar avec les stages ratés en Europe, les départs annulés de samedi, puis de mardi dernier, les Lionnes n’ont finalement pu embarquer que dans la matinée du mercredi pour Rio, depuis Dakar. Et la galère était loin d’être finie. Les Filles du coach Moustapha Gaye ont mis plus de 8 heures de vol, avant de voir… Addis Abeba, hier en fin de journée. Parties vers les coups de 8 heures du matin, les Lionnes ont été contraintes à une escale de près de deux heures à Bamako. Un trajet qui s’est avéré très épuisant pour la bande à Aya Traoré, contrainte de passer la nuit dans la capitale éthiopienne. 
Dans le planning, elles devraient s’envoler ce matin pour Luanda, avant de rallier finalement Rio à 18 heures (00 heure Gmt). Autant d’heures de vol. un long périple qui ne manquera pas d’avoir des conséquences sur l’état physique des joueuses dont le premier match est prévu ce dimanche contre les Etats-Unis, l’un des grands favoris de la compétition. Le Canada, la Chine, l’Espagne et la Serbie sont les autres adversaires du Sénégal, dans la poule B.
Il faut noter que dans la délégation sénégalaise, en plus des Lionnes, il y a le président de la Fédération sénégalaise de basket, Me Babacar Ndiaye, le directeur technique du judo, le taekwondoiste, Balla Dièye, et son entraîneur, mais également les reporters accrédités pour les Jo.     
Jeudi 4 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :