GUIRASSY A TOUBA : « Il faut absolument "déprivatiser" les enseignements de Serigne Touba pour émerger »


A Touba où il a été invité par la famille Longhor Mbaye à traiter de l’impact que devraient avoir les enseignements des religieux Sénégalais sur le développement du pays, Moustapha Guirassy a tenu à inviter les pouvoirs publics à changer de fusil d’épaule dans les approches. L’ancien ministre de la République a vivement déploré le fait que les systèmes de société élaborés par les dignitaires religieux Sénégalais n’aient, à ce jour, pas été explorés. « Ce sera extrêmement difficile d’installer le Sénégal dans la voie de l’émergence lorsque l’articulation adéquate n’est pas trouvé entre les réalités culturelles et spirituelles. Le Sénégal est fondamentalement religieux. Même l’autorité politique le reconnait. Chaque fois qu’il s’agit de  situation conflictuelle au plan social, nous sommes tous à Touba, à Tivaouane, ou en tout cas,  dans les capitales religieuses pour recueillir des conseils, des recommandations. Sur le plan économique, il y a encore ce complexe d’infériorité des religieux qui n’ont pas encore suffisamment compris qu’ils doivent impacter le système économique. De l’autre côté, c’est un complexe de supériorité qui fait croire aux intellectuels qu’ils doivent concevoir ces plans sans eux ». Fort de cet argumentaire, Moustapha Guirassy martèlera que «  les enseignements de Serigne Touba doivent sortir de Touba, des ‘’kurels’’, des ‘’ goudi aldiouma’’» pour une exploration plus approfondie, socialement, économiquement,  géographiquement…L’hôte de Darou Khoudoss de préciser sa pensée : « les enseignements de Serigne Touba doivent impacter le système éducatif, social, économique. Ces systèmes de mise au Sénégal doivent absolument s’inspirer des enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba. Il faut absolument ‘’déprivatiser’’ ces enseignements. 


La rencontre a aussi enregistré la participation du sociologue  Djiby Diakhaté, des chercheurs Serigne Saliou Salam, Serigne Abdou Dieng etc…Dans la deuxième partie des débats, le modèle Cheikh Anta Diop a été débattu.
Mardi 28 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :