GUINÉE : Le président de la République limoge des journalistes par décret


Le Président Alpha Condé a suspendu de leurs fonctions, pour faute lourde, Yamoussa Sidibé, directeur général de la Radio diffusion télévision Guinéenne et trois autres cadres de la chaîne publique.

La suspension de M. Sidibé avec Fodé Tass Sylla, le directeur de la télévision nationale et Ismaël Traoré, le directeur national des services de la diffusion, a été effectuée par un décret lu le 20 octobre à la grande édition d’information de la télévision nationale.

Selon le correspondant de la MFWA en Guinée, la décision fait suite à une mauvaise transmission de la cérémonie de proclamation des résultats provisoires de la récente présidentielle. La transmission était sans son et les images tremblaient, dérapage que le président  prend pour un sabotage. Il a donc pris un décret pour suspendre ces responsables, alors que selon la loi guinéenne, c’est le ministre de la communication qui devrait sanctionner ces journalistes par décret.

«  Le décret n’est pas juste. Ces journalistes sont des boucs émissaires parce que la diffusion relève du ministre des télécommunications et non d’eux. C’est injuste! » a expliqué un ingénieur en télécommunications. Un technicien de la radio télévision guinéenne qui garde l’anonymat nous révèle, «  cette télévision est la plus nulle de l’Afrique. C’est aussi cela qui pose ce problème ».

La MFWA qualifie l’action du président guinéen d'arbitraire, car une accusation de sabotage ne peut être établie qu’après une enquête minutieuse et indépendante. La présente décision risque d’intimider les journalistes de la chaîne publique au point de les amener à imposer l’auto-censure.
Jeudi 22 Octobre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :