GUINÉE : La veuve de Lansana Conté prise dans l'affaire « Panama papers »


GUINÉE : La veuve de Lansana Conté prise dans l'affaire « Panama papers »
Mamadie Touré est la veuve de Lansana Conté, ancien dictateur et président guinéen. Les autorités américaines l’accusent d’avoir reçu 5,3 M$ de pots-de-vin pour aider une compagnie minière à remporter les droits d’exploitation du plus riche gisement de minerais de fer au monde.
En 2014, elles perquisitionnent la villa de Mme Touré en Floride, saisissent ses propriétés, du matériel de restauration et un congélateur pour une valeur totale de plus d’un million de dollars. Dans les données de Mossack Fonseca, la création d’une société offshore coïncide avec l’attribution d’un contrat minier également convoité par son défunt mari.
En novembre 2006, Mamadie Touré reçoit procuration pour Matinda Partners and Co. Ltd, une société immatriculée aux îles Vierges britanniques. La même année, elle se met en rapport avec une compagnie minière qui, comme les autorités américaines le supposeront plus tard, lui demande, moyennant 5,3 M$, de l’aider à remporter une concession minière également convoitée par son époux Lansana Conté, alors président de la Gui- née, peu de temps avant le décès de ce dernier fin 2008.
D’après les enquêteurs, une grande partie de l’argent versé à Mamadie Touré a transité par Matinda. Mme Touré, qui coopère actuellement avec les autorités américaines dans le cadre d’une enquête, a reconnu avoir reçu des pots-de-vin pour influencer son époux.
Afin de rendre les liens avec Matinda moins visibles, elle a eu recours à un actionnaire prête-nom, Beneficence Foundation, et à une société suisse pour la gestion de la fondation. La société a été fermée le 30 avril 2010.
Mardi 5 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :