GUINÉE : L'ex-ministre Mahmoud Thiam condamné pour corruption aux Etats-Unis

Le ministère de la Justice américain a annoncé le 25 août la condamnation à sept ans de prison d’un ex-ministre guinéen. Aujourd'hui âgé de 50 ans, Mahmoud Thiam a occupé le portefeuille des Mines et de la Géologie de Guinée entre 2009 et 2010 lors de la transition militaire de Dadis Camara puis de Sékouba Konaté. Selon la justice américaine, il avait alors monnayé son influence au sein du gouvernement guinéen pour accorder des droits d’exploitation miniers à des opérateurs chinois. En mai dernier, l’ex-ministre a été reconnu coupable d’avoir reçu et blanchi quelque 8,5 millions de dollars de pots-de-vin. Mais sa sentence n'a été connue qu'hier.


Aux Etats-Unis, Mahmoud Thiam a été condamné à sept ans de prison ferme plus trois années de liberté surveillée pour des faits qui remontent à la période 2009-2010.

L’ancien banquier d’affaire de Wall Street était alors ministre des Mines en Guinée, son pays natal, pendant la transition militaire de Dadis Camara. Dans le cadre de ses fonctions, il aurait touché 8,5 millions de dollars (7,17 millions d'euros) de la part de deux conglomérats chinois, China Sonangol et China International Fund.

Grâce à lui, ces derniers décrochent des droits d'exploitation miniers très lucratifs. L’argent est transféré à Hong Kong puis aux Etats-Unis sur un compte de l’ancien ministre qui a menti sur ses fonctions officielles et l’origine des fonds.

Corruption « aux dépens du peuple guinéen »

Selon le communiqué de la justice américaine, Mahmoud Thiam s’est offert des « produits de luxe » comme une maison à New York et a payé les frais de scolarité de ses enfants dans une école privée du quartier de Manhattan.

Citoyen américain, Mahmoud Thiam a été arrêté en décembre dernier puis traduit devant un tribunal fédéral. Au cours de son procès, il a plaidé non coupable. Il a reconnu avoir touché l’argent mais prétendait qu’il s’agissait « d’un simple prêt à titre personnel ». Cet argument n’a visiblement pas suffi à convaincre la Cour.

L’assistant du procureur général s’est félicité de la sentence. « Mahmoud Thiam s’est engagé dans un processus de corruption pour s’enrichir aux dépens du peuple guinéen, a-t-il déclaré. Si des individus utilisent le système financier américain pour cacher l’argent de leurs pots-de-vins, ils seront pourchassés et punis ».
Samedi 26 Août 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :