GACCE NGALAMA (par Johnson Mbengue)


GACCE NGALAMA (par Johnson Mbengue)
On aurait pu vous surnommer Mère Théresa. C’est comme si d’ailleurs puisque vous portez déjà dignement l’homonymie avec la mère de Issa ou Jésus et de la vénérée mère de  Serigne Touba Khadimou Rassoul, Sokhna Mariama Bousso. Mariem est l'une des nombreuses transcriptions du prénom de la mère de Jésus dont l'histoire est relatée aussi bien dans la Bible que dans le Coran.

Et dans la signification des noms, Marième ou mayram égale piété. Et  la sokhna dérivée de sakina en arabe renvoie à la tranquilité, à la  douceur. Le prénom Mariem est inspiré de la racine hébraïque Myriam dont la forme ancienne peut être interprétée au sens de "chère" ou "aimée". Myriam signifie également "celle qui élève".

Organisée et méthodique, Mariem a une grande capacité analytique et s'illustrerait volontiers dans les domaines scientifiques. Particulièrement concernées par la vie sentimentale, les Mariem ont le goût du jardin secret, de la conciliation ainsi que de la coopération. L'amitié prend une grande place dans leur vie et elles s'y montrent ouvertes, disponibles, agréables et serviables. De même, en amour, elles se révèlent sentimentales et maternelles et sont à l'écoute de leur...Excellence .

Sociable et chaleureuse, elle a le contact facile. Mariem est en outre une véritable  humaniste,  généreuse et attentive à son prochain (Source : Le Journal des Femmes).

Ainsi il n’en pouvait être autrement de celle qui a initié le programme d’assainissement intérieur des maisons, en l’occurrence  Mariem Faye Sall, la Première Dame. La  Marième des familles démunies.

Les Sénégalais qui ont suivi le reportage de la RTS consacré à la descente inopinée de Mme le serviteur du Sénégal dans la banlieue la semaine dernière  ont dû s’en rendre compte. En effet, Marième Faye vient d’administrer une belle leçon d’humilité et de disponibilité à son mari de président et à l’ensemble des hautes autorités « cravatées » de la République pour reprendre Pape Alé Niang de la 2stv dans Ca me dit Mag du week end dernier. Les populations hôtes  qui ont vu débarquer la première dame sans tambour ni trompette, « sans la horde de responsables politiques prompts à folkloriser ce genre de visite, ont eu la surprise de leur vie ». En entrant dans les demeures des plus démunies, Mariem Faye Sall a montré la voie aux autorités. Venue sans staff, habillée d’une tenue traditionnelle sobre, assise à même le sol, elle a montré beaucoup de respect aux familles visitées.

Elle a administré une vraie leçon d’humilité. Comme l’a dit un vieux surpris par cette visite, c’est la première fois qu’une première dame entre dans ces quartiers paumés de la banlieue. Il a même demandé le nom de son hôte du jour. Ce qui a provoqué l’hilarité auprès de ceux qui ont suivi l’élément du JT.  D’aucuns ne manqueraient pas d’interpeller le ministre en charge de l’assainissement ou celui du cadre de vie. Et s’ils empruntaient le même chemin ? Rendez visite, allez à la rencontre des populations, écoutez-les et communiquez avec eux dans l’humilité et le respect !

L’œuvre de la Première Dame, par le biais de sa fondation et de sa politique d’intermédiation sociale est ponctuée en ce mois béni de ramadan par :

- 1 500 kits ndogou distribués comprenant pour une personne, du pain, du beurre, du chocolat, de la confiture, du fromage, du café, du lait, du sucre, une bouteille d'eau minérale, des dattes. Ils sont distribués dans les structures de santé, les gares routières et autres lieux de regroupement de foules.

Parallèlement à ce service express ci-dessus décrit, une opération de distribution de produits et de denrées alimentaires (riz, sucre, dattes, biscuits, laits, canettes de boisson, etc.) est conduite en direction des daaras et autres structures sociales accueillant des publics pas très favorisés.

- L'opération de distribution de denrées cible aussi bien l'agglomération dakaroise que les régions de l'intérieur.  A titre d'exemple, les daaras de la ville de Nioro du Rip, ma ville natale, ont reçu 50 sacs de riz accompagnés d'autres produits, tandis que 3 daaras de Kaymor ont reçu 10 sacs, 30 pour les daaras de Boulel dans le Kaffrine.

 - Il y a également l'action non négligeable de l'usine mobile de glace qui sillonne présentement le nord du pays, dans le Ferlo, avec Richard Toll comme base, et qui permet tous les soirs à des centaines de compatriotes éloignés de toute infrastructure frigorifique de disposer gratuitement de glace à l'heure de la rupture.

Il est très tôt de faire un bilan d'étape pour quantifier le nombre de personnes bénéficiaires de ces bonnes actions en ce mois béni de ramadan.

Si les Mariem sont célébrées le 15 août à l'occasion de l'Assomption, vous l’êtes déjà dans la banlieue auprès des familles démunies, dans le Rip, dans le Ferlo, dans le Walo. Gacce ngalama, dirait l’autre plus proche de vous !

Un Saloum Saloum

Johnson Mbengue "Le Niorois" johnson.mbengue20@gmail.com
Vendredi 17 Juin 2016
Dakar actu




1.Posté par Pape Latsouck Faye le 17/06/2016 15:27
felicitation faye biram penda wagane...


2.Posté par alph le 17/06/2016 15:33
Quelle honte!
Quel griotisme!
Johson mbengue,tu m'a honti devant tous les quelqu'un.
Finalement,elle est tout la 1ere Dame,parcequ'elle de l'argent à gauche et à droite.
D'où vient cet argent ?

3.Posté par souleymane diop le 17/06/2016 16:02
j adore cette femme



Dans la même rubrique :