Front contre Front : Macky Sall rencontre ses alliés de la grande Coalition «Benno Bokk Yakaar» (Bby).


Front contre Front : Macky Sall rencontre ses alliés de la grande Coalition  «Benno Bokk Yakaar» (Bby).
Référendum à enjeux. Ce sera bloc contre bloc entre le pouvoir et son opposition élargie à certains acteurs de la Société civile. Dans les deux camps, les états-majors affûtent leurs armes et mûrissent leurs stratégies. Depuis sa fameuse déclaration du mardi 16 février 2016, le chef de l'Etat multiplie les rencontres avec les membres de la majorité politique qui l'accompagnent. Des marathoniennes réunions d'informations tenues vendredi dernier, avec ses alliés de «Benno Siggil Senegaal», de «Benno ak Tanor», de la Coalition pour l’émergence, et des non-coalisés, «Kor» Marième, passe à la vitesse supérieure.
Selon le « Populaire », Macky Sall va rencontrer, de nouveau, cet après-midi, ses alliés de la grande Coalition, « Benno Bokk Yakaar » (Bby). Et ce n'est certainement pas pour du blabla… Ce sera certainement pour mieux affûter ses armes, en compagnie de ses alliés, pour mettre en place une stratégie qui puisse lui permettre de gagner son combat contre ses détracteurs qui appellent à voter Non ou au boycott. Vendredi, ils avaient convenu de mettre en place le directoire de campagne. En face aussi ça manœuvre ferme. Le Pds et ses alliés sont à la baguette.
En effet, Mamadou Diop Decroix, le Coordonnateur du Front pour la défense de la République qui satellise l'essentiel de l'opposition sénégalaise a convié, aujourd'hui, à une rencontre « toutes les organisations de la société civile, les partis politiques et toutes autres organisations opposés à l'initiative référendaire du Président Macky Sall ». Ce sera, dit-il, l'occasion d' « une concertation citoyenne sur les réponses à apporter ». Il faut noter que c'est un peu l'histoire qui se répète entre l'opposition et la société civile. Le même procédé qui avait été utilisé contre Wade  en 2011 est en train d'être remis au goût du jour contre Macky Sall. Face au pouvoir, la société civile se rangeant toujours du côté de l'opposition, ce qui avait conduit d'ailleurs l'ancien président Wade à leur déclarer que les gens de la Société civile étaient des politiciens déguisés. Aujourd'hui donc à Ndiambour, un nouveau front plus large est en gestation contre Macky Sall.
Lundi 22 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :