François Hollande : Elève de l’ENA, le chef de l’Etat a participé à une parodie de JT


François Hollande : Elève de l’ENA, le chef de l’Etat a participé à une parodie de JT
Dans un documentaire bientôt diffusé à la télévision, on découvre une facette cachée de François Hollande: son talent pour la comédie. Des images montrent le président de la République jeune, en 1980, dans une mise en scène humoristique avec ses copains de l’ENA.

C’était en 1980. Valery Giscard d’Estaing était président de la République, François Mitterrand était en campagne pour lui prendre son poste. Et pendant que ces deux géants de la politique commençaient à s’affronter, à l’ENA, l’école qui prépare les futurs fonctionnaires et politiques de notre pays, François Hollande s’amusait à faire l’acteur.
Bien loin de songer au destin qui l’attend- en avait-il même déjà l’ambition à l’époque?-, le jeune élève alors âgé de 26 ans, participait à un faux journal télévisé avec ses camarades de classe, la fameuse promotion Voltaire. François Hollande feignait alors d'avoir une crampe à la main, qui provoquait chez lui douleur et spasmes. La vidéo est extraite du documentaire Promotion Voltaire, François, Dominique, Ségolène et les autres... diffusé le 20 avril sur France 3 Régions et le 21 avril sur LCP.
Outre ce grand numéro d’acteur de François Hollande, dans lequel on devine son goût pour l’humour et la rigolade, le film donne la parole à des témoins qui le connaissent bien. Frédérique Bredin, l’ancienne ministre socialiste, explique qu’il était «le plus populaire de la promo» tandis que Pierre-Louis Blanc, ancien directeur de l’école, évoque «quelqu’un qui était déjà plutôt un conciliateur».
L’image fera plutôt sourire en ce moment où François Hollande ne doit pas avoir beaucoup d’occasions de rigoler. L’affaire Cahuzac, les sondages en berne, une première dame peu populaire… Autant de problèmes que François Hollande ne pensait pas avoir à affronter un jour dans sa vie lorsqu’il s’amusait à simuler une crampe devant la caméra de ses camarades de promo.






Vendredi 12 Avril 2013
Notez


1.Posté par collectif fac sciences le 13/04/2013 15:45
Collectif de Défense des Droits des Etudiants de la F.S.T(C.D.D.E)
L’application du système L.M.D (Licence-Master-Doctorat) est effective depuis la rentrée universitaire 2009-2010. Au niveau de la FST/UCAD avec le nouveau système, ce département est divisé en trois options à partir de la deuxième année à savoir : science de la vie et de la terre (SVT) ; science de la vie (SV : biologie animal etvégétal) et géosciences (Gs :géologie)
- SVT :destinée à l’enseignement
- Géosciences et Sciences de la vie (SV) : ce sont des filières à caractères professionnelles
Au niveau du département de Sciences Naturelles l’année académique a vu la sortie des premières promotions des licences de Biologie et Géosciences.A ceux-ci il faut ajouter la dernière promotion de la maîtrise classique (la meilleure avec 216 admis).
Grande a été notre surprise, après des années de sacrifice personnelet le soutien tant financier et moral de nos parents de constater que lesAutorités de la Faculté ont décidé que l’admission en master soit une sélectioncar ils se basent sur le décret 2012/1115 signé par le Président Macky Sall.Après la sélection, l’effectif desétudiants sélectionnés est trop faiblepar rapport à l’effectif total et ils ne proposent rien de concret à la majorité « non sélectionnée ».
Ce tableau présente les statistiques probables car l’administration refuse de nous donner les statistiques exactes :

Biologie: Nbre d’admis (300) sélectionnés(133) non sélectionnés(167)nombre de masters(9)
Géologie:Nbre d’admis (157) sélectionnés(23) non sélectionnés(134) nombre de masters(3)
Maîtrise :Nbre d’admis(216) sélectionnés(76) non sélectionnés(140)nombre de masters (8)
Ce qui fait un total de 411 étudiants à la rue !!!

Le collectif revendique :
Ø une admission totale et sans sélection dans les masters (Master 1 générale pour les licenciés du nouveau système et augmentation du nombre de sélectionnés en Master 2 pour les maitrisards) comme le font la FASEG, la FLSH et la FSJP qui ont des effectifs beaucoup plus importants d’étudiants ayant leur licence pour qui l’admission en master est automatique ;
Ø La réintégration de nos camarades exclus de façon arbitraire ;
Ø La dotation par l’Etat de moyens logistiques (bus de grande capacité pour les sorties de terrain)
Ø Subvention des frais d’inscriptions
Ø Mis en places d’infrastructures d’accompagnements pour une bonne formation
Ø Le recrutement de professeurs et assistants pour une meilleure qualité des enseignements.
Ø Non à la semi-privatisation de notre faculté !!!
Voici quelques extraits issus de« LMD en 80 questions » publié sur le site de l’UCAD (ucad.sn) :
60.FERA-T-ON DE LA SELECTION EN MASTER ?
La nouvelle architecture des diplômes peut laisser penser que la sélection ne
se fera plus en deuxième année de Master (ex –DESS et DEA) mais en première
année . Pour le moment, il n’en est rien, du moins à l’UCAD.
L’accès en première année de Master (M1) reste de droit pour tout étudiant
titulaire d’une Licence dans une discipline compatible ou par validation d’acquis.
L’accès en Master 2 (M2) fera lui l’objet d’un examen du dossier del’étudiant par
une commission d’admission.
Chaque mention de Master explicitera les pré requis nécessaires pour l'entrée
dans cette mention, en terme de formation suivie, de travail personnel réalisé.
Ces pré requis seront évalués, ainsi que l'adéquation du projet de l'étudiant
avec les objectifs du Master, par une commission d'admission.
61.DOIS-JE DECIDER DES L’ENTREE EN MASTER 1 DE L’ORIENTATION
RECHERCHE OU PROFESSIONNELLE ?
Non, l’introduction d’un Master en deux ans ne contraint pas un étudiant à «
s’orienter un an plus tôt ». Ainsi, à l’UCAD, il ne sera pas nécessairede choisir dès
la première année d’inscription en Master une spécialité Recherche ou
Professionnelle. La première année de Master est généralement plus généraliste.
En revanche, il est recommandé de choisir ses options en fonction du Master que
l’on souhaite intégrer.
Alors pourquoi le doyen de la FST et les autorités universitaires appliquent-ils seul ce décret au niveau du département des Sciences Naturelles qui, concerne tout le supérieur ????
Pourquoi 411 étudiants qui ont leur licence ou leur maîtrise doivent-ils être sacrifiés ???
Le département des Sciences Naturelles ne peut pas être l’exception de la règle générale qui est l’admission automatique en master 1 après l’obtention de la licence dans toutes les autres facultés de l’UCAD.
Nous ne réclamons rien d’autre que nos droits les plus fondamentaux : le droit à l’éducation et à la formation professionnelle, droit à une vie digne (tout ce qui concourt à l’égalité des chances pour la formation) et droit à l’éducation pour tous.
Nous interpellons le Président Macky Sall pour qu’une solution puisse être trouvée.


Le Collectif deDéfense des Droits des Etudiants (C.D.D.E)de la FST/UCAD



Dans la même rubrique :
La danse  de Drogba

La danse de Drogba - 21/11/2014