Forum de Médina Yoro Foula : Les populations exigent le respect de l’engagement pris par le Président Macky SALL

Le désenclavement du département de Médina Yoro Foula continue de faire polémique. Après la rencontre organisée par les élus, c’est autour du collectif des cadres et intellectuels de tenir un forum ce samedi 14 novembre. A cette occasion, les membres de ce collectif qui regroupe pour l’essentiel des gens de la diaspora sont pour le bitumage de la boucle en forme de « d ». Pour ces cadres, ce tracé qui a été promis par le Président de la République lors du conseil des ministres décentralisé comme à l’occasion de sa tournée économique, ne doit souffrir d’aucun changement.


Clair comme l’eau de roche. Le collectif des cadres de Médina Yoro Foula est contre toute modification du tracé du goudron en forme « d » promis initialement par le Chef de l’Etat. Ils l’ont fait savoir à l’‘occasion d’un forum organisé ce samedi. « Ce qui fait vraiment mal aux populations, c’est ce choix porté sur ce tronçon qui part de Dabo». Alors que l’engagement du Président de la République était de désenclaver le département « en réalisant la boucle de Médina Yoro Foula en forme de d ». C’est du moins ce qu’a révélé Chérif Seydou Cissé, secrétaire général des cadres intellectuels ressortissants de Médina Yoro Foula lors de ce forum.

A l’en croire, le département de Médina Yoro Foula ne commence pas par Dabo. Donc, « il faut que, pour ce premier lot, les 102 km de goudron promis soient entièrement réalisés dans le département », a-t-il poursuivi tout en précisant que c’est cette position qui a été signifiée aux différentes autorités rencontrées. Dans la même veine, M. Seydi relève une erreur de taille, « les études menées par les experts sur ce tronçon Dabo- Fafacourou-MYF-Pata ont été menées sans chercher à savoir la préférence des populations ». Toutefois, il tient à préciser qu’ « il n’est pas trop tard pour rectifier le tir » et qu’ « il faut tout faire pour que le Président revienne sur cette décision ».

M. Cissé d’ajouter que le combat qu’il mène n’est pas orienté contre Le Président de la République. « Nous ne sommes pas contre le régime. D’ailleurs nous ne sommes avec personne pour combattre quelqu’un. Nous sommes pour la vérité et la justice. Il faut que justice sociale soit rendue aux populations du département Médina Yoro Foula », a-t-il martelé. Avant de poursuivre qu’il est hors de question que pour des considérations politiques, « les populations de Médina Yoro Foula soient considérées comme des citoyens de seconde zone. C’est inacceptable». En définitive, le porte-parole du collectif reste optimiste quant au fait que le message va être bien compris par les autorités et que « des décisions salutaires vont incessamment tomber »

Dimanche 15 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :