Fortunes diverses à la marche contre Charlie Hebdo : Biagui hué, Cheikh Alassane Sène, Oustaz Alioune Sall ovationnés...


Fortunes diverses à la marche contre Charlie Hebdo : Biagui hué, Cheikh Alassane Sène, Oustaz Alioune Sall ovationnés...
L'esplanade de l'Obélisque a été submergée par des fidèles musulmans dès les premières heures de cet après-midi du samedi. Aussi, des guides religieux tels Cheikh Alassane Sène, Oustaz Alioune Sall ont-ils rehaussé de leur présence le festival de récriminations contre les blasphèmes du journal satirique Français, Charlie Hebdo. 
D'ailleurs, ces deux figures religieuses ont gagné à l'applaudimètre; après avoir tenu des discours magnifiant la vie et l'oeuvre du prophète Seydouna Muhammad (Psl).

  Abdoulaye Makhtar déclare la fatwa contre la France

Cependant, Cheikh Alassane Sène aura été la grande attraction cet après midi. Après avoir re visité l'existence exceptionnelle du sceau des prophètes, non sans citer des versets du Saint Coran, le charismatique Cheikh a touché la fibre des fidèles en laissant entendre qu'il faut oser fustiger la participation du Président Macky Sall à cette procession dite Républicaine en France.
En somme, Cheikh Alassane Sène a séduit la foule de fidèles pour avoir eu le culot de toucher là où ça fait le plus mal, comme a t-on coutume de dire. 
Mais, s'il y a quelqu'un qui n'oubliera  pas de sitôt la date de  ce jour,  c'est sans nul doute notre confrère Sambou Biagui : d'abord, il a été fortement chahuté lorsqu'il a voulu parler politique à la place de l'Obélisque, en appelant à l'union des cœurs entre partis politiques; ensuite, Serigne Mountakha M'backé auquel il avait attribué un ndigueul en direction des disciples mourides l'a tout simplement démenti.
Last but not least, lorsque la présence d'acteurs politiques notamment Mahmouth Saleh, a été signalée, les huées ont encore repris de plus belle. En fait, le seul son que voulait entendre la foule de fidèles, était celui panégyrique en hommage au prophète Mohamed (Psl).

Même les Omar Sarr, Pape Samba M'boup etc... du Pds ont été privés de parole.

A noter que l'autre grand serigne de Dakar, Abdoulaye Diop Makhtar a pris la parole, pour dit-il assumer la fatwa qu'il déclare contre la France. A ses yeux, le seul responsable de cette fameuse affaire Charlie Hebdo, c'est ce pays colon du Sénégal. "Combattons-les, non pas par la violence, mais par le verbe" a t-il martelé. 
Illustrant ses propos, Abdoulaye Makhtar fera part au public de la bourde commise par le Président Hollande qui a déclaré qu'il allait participer aux obsèques du roi Abdallah, au moment même où l'on procédait à son inhumation...  

 
Samedi 24 Janvier 2015
Dakaractu




1.Posté par Mohamet le 24/01/2015 23:07
Je pense que ces gensne sont plus guides religieux. Que biyagui, ces faux marabouts ne pouvaient. Jamais organiser une telle activités..un vrai guide religieux et non celui du vendeur dendrogue jakson, n'acceptera. Pas une telle chose

2.Posté par Xeme le 25/01/2015 14:12
Que d'illogismes chez ces gens qui se veulent logiques !
Le français moyen se demandera, qu'est ce qui fait que l'état interdise le même journal lorsqu'il caricature Charles de Gaulle et le défende lorsqu'il caricature le prophète.
Il se demandera pourquoi s'indigner, au point que le président de la république menace de sévir, qu'on brûle un drapeau (morceau de tissus en 2, 3 ou 4 couleurs) et approuver que l'on brûle le livre sacré des autres et qu'on caricature leur prophète.
Il se demandera pourquoi l'état veut-il conserver et préserver une foi et la reprocher à d'autres.
Il se demandera pourquoi l'état sacralise ses institutions et ses personnalités (même défuntes) et veut interdire aux autres le droit de sacraliser quoi que ce soit.
Il pourra même se demander si ce n'est pas une religion qui veut en chasser une autre.
Il peut avoir la chance de soupçonner que le masque ne cache plus tout.

3.Posté par Atypico le 26/01/2015 10:51
Quand on a choisi de manifester au nom de L'Islam contre les auteurs athées d' une caricature de papier du Prophète et de rester silencieux sur les crimes de Boko Haram, on a simplement justifié ouvertement ou honteusement les actes et les thèses djihadistes, et on est forcément amené à continuer de se taire sur les massacres de musulmans et d'africains par ces mêmes terroristes. Ce sont donc d'autres pays qui vont intervenir pour tenter de les éliminer , ce qui va aggraver notre dépendance à leur égard, ce qui va aviver les ressentiments nationalistes qui vont venir au final renforcer les sentiments anti colonialistes, anti occidentaux et pousser certains à s'enrôler dans le terrorisme. C'est là la stratégie des assassins islamistes de par le monde . C'est le piège duquel il faut sortir en refusant ouvertement et massivement tout soutien au terrorisme et au racisme dans son propre pays, en s'aidant entre africains , entre humains sans et par delà les actions ou les inactions des états .



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016