Forte mobilisation à la marche du M23


Forte mobilisation à la marche du M23
Des milliers de personnes ont marché, mardi à Dakar, à l’appel du mouvement des forces vives du 23 juin (M23) pour la ‘’défense et de protection de la Constitution’’ et pour dire non à la candidature d’Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle du 26 février.

Les manifestants parmi lesquels des candidats à l’élection présidentielle, ont arboré tout au long de leur itinéraire des pancartes portant des mentions hostiles au régime.

Pour Cheikh Tidiane Gadio, cette marche est la preuve que le M23 est engagé dans son combat pour l’invalidation de la candidature de Wade. ‘’On ne peut pas organiser d’élection présidentielle avec un candidat inconstitutionnel’’, a-t-il dit dans une foule noire de manifestants.

‘’Si Abdoulaye Wade persiste dans le coup d’Etat électoral et se déclare vainqueur à l’issue de cette élection présidentielle, le M23 ne pourra pas faire autrement. En ce moment, nous nous organiserons pour créer un conseil national de transition’’, a averti M. Gadio.

Le candidat de la coalition Bennoo Siggil Senegaal (BSS), Moustapha Niasse, déclare que le M23 est ‘’au service du peuple pour lequel se battent les leaders’’.

‘’Nous sommes pour la paix et la stabilité. Tôt ou tard, nous aurons la victoire de la vérité et de la justice contre celle-là qu’incarne Abdoulaye Wade qui veut réduire les Sénégalais au silence et à l’esclavage’’, a souligné M. Niasse.

De son côté, le candidat Idrissa Seck, investi par la coalition Idy4president, a dit : ‘’Nous sommes là pour montrer notre engagement à faire respecter la Constitution que Wade continue de violer pour se maintenir au pouvoir’’.

‘’Pour contrecarrer sa volonté de dévolution monarchique, nous sommes prêts et poursuivrons la lutte jusqu’au bout pour faire respecter la charte fondamentale que représente la Constitution. C’est le début à tout. Si nous ne faisons pas respecter la Constitution, aucune autre loi n’est à l’abri et aucun citoyen ne sera protégé face aux agressions du pouvoir’’ a souligné le leader du parti Rewmi (opposition).

La manifestation, partie de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD), devait se terminer devant le ministère de l’Intérieur. Mais elle a été stoppée par la police, à hauteur de la Poste de la Médina.

Armés de fusils et de grenades lacrymogènes, les policiers en tenue de combat n’ont pas fait dans les détails. La consigne était claire. ‘’Que personne ne franchisse la ligne rouge’’, a martelé un policier.

Les leaders bloqués pendant quelques minutes vers le marché Tilène ont respecté la consigne, pour ne pas semer le désordre. Mais c’est sans compter avec Youssou Ndour, candidat recalé et Cheikh Bamba Dièye, leader du FSD /BJ, candidat à la présidentielle qui ont forcé le passage. Ils voulaient discuter avec le commissaire de police Harona Sy mais ils en ont été empêchés par leur sécurité.

Moustapha Niasse a évoqué l’anniversaire de la disparition de Cheikh Anta Diop (7 février 1986), pour justifier le choix de l’UCAD comme point de départ de manifestation. ‘’Cet homme (Cheikh Anta Diop) est le symbole de la résistance pour le triomphe des valeurs africaines. Aussi, l’université est un bastion de la résistance’’, a dit Niasse.

Pour sa part, Gadio a rappelé que ‘’toute l’histoire des luttes politiques et syndicales du Sénégal s’est jouée à partir de l’université qui a participé à la formation de tous les leaders politiques et des autres couches de la société’’.

Les partis de l’opposition, membres du M23, dénoncent depuis des mois la candidature qu’ils jugent ‘’inconstitutionnelle ‘’ d’Abdoulaye Wade. Le M23 est composé de partis politiques, d’organisations de la société civile et d’indépendants.
Mardi 7 Février 2012
APS




1.Posté par Ousmane le 07/02/2012 18:54
Alors MACKY GOORDJIGUENE SALL. Tu regrettes now??? traitre va!!!

2.Posté par al le 07/02/2012 19:16
article partisane
comme Ibrahima fall etait absent , pourtant il etait la bas , mais tout sauf lui est iter ici cela montre la peur que vous avez de lui

3.Posté par miche le 07/02/2012 20:17
celui qui trahit le M23 n’hésite pas à trahir le peuple après être élu. attention au choix de notre président chers compatriotes

4.Posté par ALASSANE mbaye le 08/02/2012 09:30
Maky est même plus dangereux que WADE Faisons attention a ce personnage lugubre qui pense déjà qu il est président IL a trahi leM23 et il trahira le peuple



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016