Football : le président du Barça mis en examen

Josep Maria Bartomeu est visé pour une fraude fiscale présumée liée au versement de 5 millions d'euros lors du recrutement du Brésilien Neymar.


Football : le président du Barça mis en examen

Dans son arrêt, un juge d'instruction de l'Audience nationale de Madrid convoque le président du Barça en tant que mis en examen le 13 février afin qu'il explique un défaut de paiement de 2,8 millions d'euros d'impôts sur un versement de 5 millions à Neymar, la star brésilienne, en rémunération de son embauche en 2013. Le juge Pablo Ruz suit ainsi les réquisitions du parquet de l'Audience nationale, spécialisée dans les dossiers complexes, présentées lundi contre Bartomeu et le club lui-même, les soupçonnant de cette fraude fiscale correspondant à l'exercice 2014. 

Dans les mêmes réquisitions, le procureur José Perals Calleja demandait d'autre part que soient jugés l'ex-président Sandro Rosell, déjà mis en examen, et le FC Barcelone pour des délits fiscaux présumés liés au transfert de Neymar. Peu avant l'annonce de cette nouvelle mise en examen, le club s'était déjà dit mardi "surpris" et "indigné" face à la demande de renvoi en procès de son ex-président Sandro Rosell et du club, insistant sur leur "innocence" et exprimant son "désaccord total". "Le FC Barcelone espère que le juge d'instruction chargé de ce dossier n'acceptera pas les demandes du parquet puisque toutes les démarches menées dans le processus de transfert du joueur ont été suivies sans volonté d'enfreindre la loi", écrit-il dans un communiqué. 

 
 

Le parquet considère qu'il existe des indices selon lesquels le transfert de Neymar a coûté davantage que les 57 millions d'euros notifiés au fisc et inscrits dans les comptes du club en 2012-2013. Le montant du transfert aurait été en réalité de plus de 82 millions d'euros au total. Sur cette somme, le Barça n'aurait pas versé quelque 12 millions euros d'impôts, ce qui établirait le coût réel de l'arrivée de Neymar à 94,9 millions d'euros, selon un tableau récapitulatif joint à l'avis du parquet. Lors de sa comparution devant le juge en juillet 2014, Sandro Rosell, qui a démissionné de la présidence du club il y a un an, a réaffirmé que l'opération avait coûté 57 millions d'euros, dont 17 millions avaient été payés au Santos, le club brésilien d'origine du joueur, et 40 millions à la société N&N appartenant au père de Neymar.

Mardi 3 Février 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :