Foot : Brandao condamné à un mois de prison ferme


Foot : Brandao condamné à un mois de prison ferme
 L'attaquant brésilien a été condamné à un mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Paris pour son coup de tête sur Thiago Motta. Sa peine devrait toutefois être aménagée et il devrait échapper à l'incarcération.Décision choc dans l'"affaire Brandao". Alors que le procureur avait requis dans la matinée 8 mois de prison avec sursis à son encontre pour le coup de tête que celui-ci avait asséné à Thiago Motta le 16 août dernier, le Brésilien a finalement été condamné à un mois de prison ferme ainsi que 20.000 euros d'amende, a-t-on appris jeudi après-midi. Le président du tribunal correctionnel de Paris, Yves Madre, a néanmoins laissé entendre que le joueur de 34 ans pourrait bénéficier d'un aménagement de peine et ne pas séjourner en prison. Mais son absence ne permettait pas au tribunal de prononcer une peine alternative, tels des travaux d'intérêt général, a précisé M. Madre. L'avocat du joueur, Me Olivier Martin, a déjà annoncé qu'il ne ferait vraisemblablement pas appel. «Un peu sonné», il a estimé que cette décision était «dans la droite ligne de ce qui se passe depuis le début de ce dossier: on est dans la démesure».Pour expliquer la sévérité du tribunal, qui a retenu la préméditation, le président a dit que les juges avaient pris «en compte le contexte et notamment les problèmes de violence dans les stades». Son avocat avait quant à lui plaidé un «acte irraisonné» et une «impulsion subite». Le président a aussi fait part de son agacement face à l'absence du joueur, qui ne s'est pas présenté à l'audience car il se faisait opérer au même moment. Un timing jugé inopportun.Brandao avait déjà écopé de six mois de suspension des terrains pour son geste. Dimanche dernier, il avait publiquement présenté des excuses pour son geste, qu'il affirmait regretter au micro de Canal+. Il avait en revanche nié avoir prémédité son agression sur Thiago Motta, alors que les caméras de télévision l'avaient clairement filmé en train d'attendre l'Italien à la fin de la rencontre pour lui asséner un coup de tête. Le joueur et son club, le PSG, n'avaient toutefois pas porté plainte, ce qui n'avait pas empêché la police d'ouvrir une enquête.
Jeudi 27 Novembre 2014




Dans la même rubrique :