Financement DAC : Les députés plaident pour un financement rapide du programme


Des députés de la Commission jeunesse, emploi et sport de l’Assemblée ont décidé de porter le plaidoyer pour un financement rapide du programme National des Domaines Agricoles Communautaires (PRODAC) en aidant à développer une synergie d’actions inter-gouvernementales.
C’était lors d’une rencontre qui s’est tenue ce jeudi 19 mai 2016 dans les locaux du Programme National des Domaines Agricoles Communautaires (PRODAC) et qui a abouti à la mise en place d’un comité ad hoc de suivi du projet.
Le Président de la commission des lois Samba Diouldé Thiam, par ailleurs membre de la commission jeunesse est d’avis qu’il y a « urgence à se retrouver à l’Assemblée Nationale pour mettre en place un plan d’action de parlementaires qui vont se rendre sur le terrain pour une meilleure prise en charge du plaidoyer », indique la note issue de cette réunion.
 
L’idée des députés d’appuyer ce programme a été suscitée par la présentation faite par le Coordonnateur National du PRODAC, Jean Pierre Senghor et son équipe, pour faire l’état des lieux sur la mission et le financement du PRODAC. « Le financement de cent (100) milliards de francs cfa attendus pour l’aménagement de dix DAC, est en voie d’être mobilisé. Toutefois, il faut noter que le PRODAC ne fonctionnait jusqu’ici qu’avec le budget mis à disposition par l’Etat du Sénégal, soit quelques deux milliards de francs cfa », ont-ils fait savoir. Aussi « quatre DAC de Séfa (Sédhiou), Itato (Kédougou), KSK (Keur Samba Kane dans la région de Diourbel) et KMS (Keur Momar Sarr situé dans la région de Louga) ont connu un démarrage des travaux. Ils vont accélérer avec le financement de 29,5 milliard mobilisés pour mettre en place des ‘’DAC clef en main’’ dans huit mois », a fait ressortir la présentation.
 
Les députés ont décidé donc de s’engager dans leur terroir afin d’accompagner le processus d’installation et de mise en œuvre des DAC. « Hélène Tine est la première candidate à l’incubation dans les DAC. Un moyen d’encourager les jeunes à s’engager mais aussi et surtout à penser déjà à la reconversion dans l’agro-business ». Le Président de la commission Jeunesse, Emploi et Sport Samba Demba N’Diaye poursuit la note souhaite la poursuite des échanges et les parlementaires n’excluent pas de demander au Premier Ministre de faire une communication sur le financement de l’emploi des jeunes. 
Vendredi 20 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :