Fin du coup d'Etat au Burkina, l'armée reprend la caserne des putschistes


En reprenant la caserne où étaient retranchés des ex-putschistes, l'armée loyaliste semble avoir repris le contrôle de la situation au Burkina Faso, tournant la page du coup d'Etat du 17 septembre.

A l'issue d'un bras de fer entre anciens putschistes et autorités légales, l'armée du Burkina Faso a lancé mardi soir un assaut pour reprendre la caserne Naaba Koom II à Ouagadougou.

Des soldats du RSP (ancienne garde prétorienne de l'ex-président Blaise Compaoré) qui rechignaient à désarmer pour conserver des moyens de pression, y étaient retranchés. Mercredi matin, de nombreux soldats ratissaient encore le quartier à la recherche d'éléments RSP.

Pas de bilan

L'ex-chef putschiste, le général Gilbert Diendéré a déclaré mardi après l'assaut qu'il redoutait un nombre de morts très élevé.

"Ils (l'armée régulière) ont sorti l'artillerie (...) Ils ont tiré sur le camp. Malheureusement il y avait des familles, la clinique (dans le camp). Il doit y avoir beaucoup de morts et de blessés", a-t-il dit.

Aucun bilan de l'assaut n'était disponible dans l'immédiat.

agences/sbad

 
Mercredi 30 Septembre 2015
Dakaractu




1.Posté par Atypico le 30/09/2015 10:01
Le position conciliante de la CDEAO portée par Macky envers le RSP était - elle la pluS adaptée à la réalité du pays et à la force relle de 1300 putschistes dénoncés et isolés sur le plan intérieur et sur le plan interational ? Il semble bein que non et que notre pseudo Macky Mandela qui a chosi de se montrer obséquieux devant le parti de l'arbitrare contre celui du peuple, n'ait réussi qu'a faire se reourner Mandela dix fois dan sa tombe !



Dans la même rubrique :