Feu chez Lô


Feu chez Lô
L’incendie des deux maisons du député et responsable de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) à Touba, Moustapha Cissé Lô, est le principal sujet relayé par les quotidiens parvenus samedi à la rédaction de l’APS. ‘’Le vice-président de l’Assemblée nationale accusé d’avoir insulté Serigne Abdou Fatah : les deux maisons de Cissé Lô à Touba incendiées’’, affiche ainsi Le Populaire.

Le journal signale qu’à la tête de l’expédition punitive, il y avait ‘’Sokhna Mai Galass, sœur de Serigne Abdou Fatah’’ .

‘’La famille de Cissé Lô exfiltrée par la gendarmerie’’, rapporte le même journal qui annonce que la Division des investigations criminelles (DIC) est à Touba ‘’à la recherche du député (Abou Lahat Seck) Sadaga’’.

''Feu chez Lô’’, titre Le Quotidien; Le journal précise que des ''talibés de Serigne Abdou Fatah sont à l’origine’’. La preuve, poursuit-il, ‘’le responsable de l’APR aurait tenu des propos désobligeants à l’encontre du marabout’’.

La même information barre la Une de L’Observateur qui relate ‘’le film de l’expédition punitive chez Cissé Lô’’. ‘’Deux maisons, une boulangerie et une voiture 4X4 du député incendiées’’, selon L’Observtaur.

‘’Pour avoir tenu des propos irrévérencieux envers le fils de Serigne Fallou Mbacké, il a subi les foudres de ses talibés. Il a perdu tous es biens à Touba’’, écrit le journal en page intérieure.

‘’Cissé Lô en danger à Touba’’, renchérit L’As, avant de souligner qu’un de ses proches est ‘’gravement blessé, sa famille évacuée’’ à Dakar.

De son côté, La Tribune relève que ‘’Cissé Lô échappe à la lapidation’’ de talibés qui l’accusent d’avoir proféré des injures contre leur guide.

Mêle son de cloche chez Direct Info qui affirme que ‘’Touba détruit Moustapha Cissé Lô’’. Le journal rapporte toutefois que ‘’Serigne Abdou Fatah appelle au calme’’, après l’expédition punitive des disciples.

Les autres sujets consacrés à ce fait divers sont : ‘’deux maisons de Cissé Lô réduites en cendres’’ (Walfadjri), ‘’des vandales +flinguent+ el Pistolero’’ (Sud Quotidien) et ‘’règlement de comptes : deux maisons de Cissé Lô réduites en cendres’’ (Walfadjri).

Le Soleil se démarque de ce fait divers en annonçant que ‘’le taux de croissance devrait atteindre 6,8% en 2015’’.

Citant un rapport de l’Assemblée nationale, le quotidien gouvernemental indique que l’Institution de prévoyance retraites du Sénégal (IPRES) est ‘’en bonne santé financière’’, tandis que les Industries chimiques du Sénégal (ICS) et la Suneor ‘’sont proches du dépôt de bilan’’.

Toujours en économie, Libération signale que le contentieux avec le Sénégal réglé à l’amiable et ‘’Mittal verse 72 milliards de francs’’.

‘’Le chèque versé au Trésor, l’Etat saisit le Tribunal arbitral de Paris pour retirer sa plainte’’, ajoute Libération.
Samedi 21 Juin 2014
Dakaractu




1.Posté par lamine douf le 22/06/2014 12:28
c'est un acte criminel et le gouvernement doit etre ferme avec leurs auteurs . Toléré de tel acte favoriserait l'impunité et force doit rester à la loi.

2.Posté par afca le 22/06/2014 18:24
Mais maintenant qui va payer ? Parce que nak il faut dédommager bou thiakhane diékhé !!!



Dans la même rubrique :