Festival “Penccum Niani“ : Le comité de pilotage interpelle le chef de l’Etat et le président de l’Assemblée nationale.


Festival “Penccum Niani“ : Le comité de pilotage interpelle le chef de l’Etat et le président de l’Assemblée nationale.
Quoi de plus important pour une nation que l’éducation et la culture? La première édition du Festival “Penccum Niani“ ou les palabres du Niani, entre en droite ligne de ses deux domaines. En effet, au moment où le président de la République Mr. Macky SALL, a décidé de la réécriture de l’histoire du Sénégal, une collectivité locale, en l’occurrence le conseil départemental de Koumpentoum, ancien royaume du NIANI qui est très peu connu des Sénégalais, a décidé de participer à cette noble mission en écrivant sa propre histoire. 

S’il est vrai que la culture est un excellent levier, un socle sur lequel l’on peut s’appuyer pour tendre vers l’émergence, le CDP de Koumpentoum en a fait le thème de son festival : « la diversité culturelle au service de l’émergence du département ». Mais à moins de deux semaines de cette importante manifestation,  le comité de pilotage interpelle le chef de l’Etat, protecteur des arts : « Nous attendons toujours le chef de l’Etat, nous avons déposé une lettre de parrainage cela fait bientôt trois mois », par ailleurs le comité de pilotage dit ne pas comprendre le mutisme de l’ensemble du gouvernement, à l’exception du Ministre de la justice, qui ont tous reçu des lettres. 

Même situation chez le président de l’Assemblée nationale, Mr.Moustapha Niasse qui reste muet comme une carpe. « Nous n’avons reçu aucune réaction de la part du président Niasse et c’est dommage. Nous pensons qu’il devait être l’un des premiers à réagir... »
Lundi 14 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :