Faut-il connaître l’Etat pour le diriger ? (le commentaire du jour de Cheikh Yérim Seck)


Faut-il connaître l’Etat pour le diriger ? (le commentaire du jour de Cheikh Yérim Seck)
DAKARACTU.COM  Les attaques contre Youssou Ndour, en faisant certes un homme capable de diriger ses entreprises et son orchestre mais surtout pas l’Etat, nous font penser à tous ces hommes qui ont réalisé des grandes choses et qui n’avaient, loin s’en faut, aucune expérience de l’Etat. A commencer par Abdoulaye Wade lui-même qui, contrairement à son prédécesseur Abdou Diouf qui était administrateur civil, a réussi à booster la marche de l’Etat en n’en connaissant rien. Il a réalisé de nombreuses choses sans avoir une connaissance de la marche d’un Etat. Jacques Chirac, en France, bien que sorti de l’ENA, ayant fait Polytechnique, a proprement ruiné la dimension étatique de ses deux mandats présidentiels. On peut en dire tout autant de Ronald Reagan qui n’avait de connaissances que cinématographiques et néanmoins il devint le président américain qui aura laissé le plus de traces sur son passage à la tête du pays le plus puissant du monde. Certes, il convient d’avoir des notions, et même plus que cela, de l’administration. Mais peut-on dire qu’on connaît la marche de l’Etat quand on justifie, comme le Premier ministre dans une émission de télé, qu’un ministre qui apprend que son ministère a été amputé par la presse est chose normale car l’Etat fonctionne ainsi ? Diriger un Etat est plus affaire de bon sens et de patriotisme que de diplômes de l’Enam. Pape Diop a dirigé la mairie de Dakar sans diplômes connus en administration publique, mais il a, de tous les avis objectifs, eu durant son mandat le sens du « savoir faire-faire », et cela lui a particulièrement réussi et dans ses fructueuses affaires et dans ses mandats politiques. Le meilleur exemple de distance d’avec l’administration est justement administré par Abdoulaye Wade qui a bousculé les règles de l’administration et s’en est dédouané pour faire avancer beaucoup de choses que la rigidité des hommes de l’Ena avait ralenties ou plombées. Ce ne sont pas ses hommes qui doivent aujourd’hui crier au nullard administratif, car leur mentor s’est toujours vanté d’en être un.
Lundi 16 Janvier 2012
Dakaractu




1.Posté par Magellan le 16/01/2012 09:00
Pour une fois,je suis d'accord avec toi CYS.A chaque fois que tu ne verses pas dans la manipulation,tu retrouves un bon sens exceptionnel.Effectivement, pour diriger un état, il faut du bon sens,du patriotisme et une ouverture d'esprit,ce qui ne manque pas a YOU.Quant a YOU que je soutiens fortement, au lieu de rester dans son coin a fricotter avec les vieux politiciens rejetés par la jeunesse qui pourrait le faire élire, il ferait mieux de lancer un appel de ralliement des cadres, ce qui lui manque encore.J'en connais d'éminents prêts a le rejoindre, mais ils ne savent meme pas par quel canal le faire.

2.Posté par kabathie le 16/01/2012 10:33
"la première tache d'un dirigeant est de batir une vision .
la second est de se trouver des partisans qui l'aident à mettre en oeuvre sa vision, ainsi que des équipes éfficaces qui maitrisent le processus, le peuple ainsi guidé sait ou il va parce que le dirigeant lui a communiqué sa vision et que ses partisans adhèrent au projet comme aux moyens de l'accomplir"

Nelson MANDELA ( CONVERSATION AVEC MOI MEME)

3.Posté par Cheikh le 16/01/2012 10:41
Cheikh Yérim, vous commencez petit à petit à faire tomber votre masque. Je ne crois pas qu'à l'état actuel des choses, une candidature précipitée comme celle de Youssou Ndour (Il a dû annuler tous ses engagements à compter du 02 janvier, remboursé ceux qui lui avaient versé des avances sur prestations, pour se présenter à l'éléction présidentielle sans doute la plus importante de notre histoire politique), doit être soutenue ou encore encouragée. "Un homme a été percuté par un car-rapide, vous le trouvez sur la chaussée avec une double fracture ouverte": Qu'allez-vous lui suggérer: un tradi-praticien ou un medecin-orthopédiste? A l'heure actuelle mon cher Yérim, nous avons besoin de quelqu'un pour nous stopper l'hémoragie après plusieurs années marquées de délinquences financières, de tripatouillages constitutionnels et de désordres, etc.. Loin de vous suggérer des candidats, je voudrai tout simplement vous dire qu'à mon avis, Youssou Ndour n'est pas l'homme providentiel. Votre proximité avec l'artiste avec qui vous avez toujours festoyé à Bercy (2008), ne doit pas prendre le dessus sur l'honnêteté intellectuelle! Bien à vous...

4.Posté par likma le 16/01/2012 11:19
cys reste digne au lieu d'essayer de defendre l'indefendable . Actuellement le Senegal est arrive a un niveau ou il n'a plus droit a l'erreur ni à un essayage ;Ronald Reggean dont tu fais allusion a été l'oeuvre d'un des plus grans scandales de la presidence americaine avec l'affaire watergate en plus vers les années 70 ou il était au pauvoir l'amerique etait a un niveau élevé de la democratie et tous ls systemes qui font marcher un etat etaient en marche contrairement au Sénégal ou tout est a refaire ; Youssou Ndour je lestime beaucoup car il a reussi dans son domaine je n'ai rien contre lui mais toi cys franchement je commence a douter fort de toi et de tes refflexions ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

5.Posté par latié le 16/01/2012 12:12
d'ailleurs tous ces exemples qu'ils citent pour défendre cet inalphabète ne marchera pas parce que tous ces derniers savent écrire et lire alors que ce n'est pas le cas de You et je crois que nous vivons actuellement dans un monde à grande vitesse ce n'est plus le moment de faire des essayages, nous avons plus besoins des hommes et femmes forts avec une dignité et un patriotisme énorme accompagnés avec des compétences sans failles pour redresser le pays qui est dans un gouffre océanique. Il ne faut pas etre de mauvaise foi CYS ou avoir le complexe de You pour lui faire croire aux reves pharaoniques, il faut savoir que plusieurs Sénégalais savent lire entre les lignes ce n'est pas parce que vous etes journaliste, tout ce que vous dira sera gobé détrompez-vous loin delà. Nous sommes un pays qui est très averti dans tous les domaines. De grace épargner nous dans ce jeu d'enfant et disons nous la vérité en face quelque soit la situation et l'opportunité qu'on vise le Sénégal a besoin de tous ces enfants pour bouter ce vieux du 4ème age mais aussi l'homme qu'il faut à la place qu'il faut.

6.Posté par kabathie le 16/01/2012 12:47
aux affaires ceux qui ne sont redevables à personne pour avoir vendu sa maison pour le soutenir
aux affaires ceux qui ne sont redevables à personne pour avoir tué ou aggréssé pour soutenir
aux affaires ceux qui sont crédibles
aux affaires ceux qui maitrisent les réalités de ce pays
aux affaires ceux qui ont une dépendance aux 4 ème degré de nos ressources humaines
aux affaires ceux qui ont cette capacité d'ecoute
aux affaires ceux qui donnent le pouvoir aux peuple
aux affaires ceux qui n'ont jamais été cités de près ou de loin à une affaire nébuleuse
aux affaires ce qui sont constant et non ceux qui sont versatiles dont on peut prédire des actions, qui sont daccord un jour sur un sujet et qui se désavouent le lendemain.

CYS: Thank's man " dans un pays malade, chaque pas vers la santé est une insultes pour ceux qui prospere sur le malade"

7.Posté par kabathie le 16/01/2012 12:57
ceux que wade a réaliser personne ne l'a fait meme si personne n'a aussi fait les conneries qu'il a fait et je ne me souviens pas l'avoir vu dans la gestion de l'état avant son accession au pouvoir sauf une fois sans portefeuille et ceci était une simple stratégie pour ne pas se découvrir " son incompétence"

wade n'a jamais travaillé à part trois audiences manquées

quatre voyages d'affaire manqués dans le gouvernement de DIOUF

je ne crois pas que PETROSEN soit plus grand en terme de gestion que le groupe futur médias
et je ne crois pas non plus que la gestion d'un petit cabinet le soit aussi
et pourtant par l'ascenseur de WADE ils ont tous géré le gouvernement de celui qui n'avait jamais travaillé et pourtant on connait de grands chantiers

8.Posté par Nicolas le 16/01/2012 13:00
Comment peut on diriger quelque chose qu'on ne connait pas?
Dans le style du non sens, ce titre vous aurait valu une palme.

9.Posté par kabathie le 16/01/2012 13:31
nul ne connait ce qui appel le bon sens comme nul ne l'ignore
il ne sagit pas de connaitre mais de creer une vision

10.Posté par HUGO le 16/01/2012 14:38
CYS, depuis ton audience avec Wade, tu ne cesses de lui jeter des fleurs même en parlant des autres. Tu le magnifies beaucoup plus et on dirait que, en juste quelques jours tout ce vécu de Wade au pouvoir dont tu ne voyais que du négatif est devenu plus que POSITIF.
Sois plus pertinent et c'est ainsi que nous t'avons connu... Tu n'avais même pas besoin de parler deux fois de Wade pour dire la même chose. C'est un indicateur fort...



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016