Fatou Diome après la sortie de son nouvel ouvrage : « Je n’ai pas peur de Marine Le Pen. C’est elle qui a peur de moi...»


L’écrivain sénégalais Fatou Diome sera l’invitée du « Gros Journal » de ce soir. La Franco-Sénégalaise vient de sortir un nouvel ouvrage titré Marianne porte plainte. Installée sur la place de la République, symbole des droits de l'Homme et devenue le lieu de la lutte citoyenne parisienne, l'auteur évoquera avec Mouloud les thèmes évidemment l'élection présidentielle à venir, le contexte national français dont elle est une observatrice privilégiée.
Fatou Diome a choisi de mettre la forme unique de sa littérature au service d’un fond à la fois cru et tendre, comme l’est notre époque. Autant espiègle que grave, dans son livre Marianne porte plainte, elle combat aux côtés des faibles et des enragés, pour ressaisir notamment l’identité nationale. Avec Mouloud Achour, elle évoque le thème de l’identité nationale beaucoup trop limitée ces derniers mois à son goût. Ensemble, ils discuteront aussi du thème de la fraternité, l’une des grandes oubliées parmi les valeurs nationales.
Fatou Diome, dont l’accent de son Sénégal natal lui aura beaucoup causé de réflexions, se refuse à se fondre dans la masse en se pliant aux exigences sonores de quelques intolérants. Pour elle, peu importe l’accent tant qu’il y a du sens. L’auteur analysera aussi la part prise par la foi dans la désignation de l’identité de l’autre en France, notamment lorsqu’on est musulman comme elle.
Mercredi 22 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :